A Way Out : Le développeur en chef s’exprime sur la puissance des consoles

Dévoilé lors de l’E3 2017, A Way Out est un jeu d’aventure qui se jouera à 2 via un écran splitté et offrant alors une narration très particulière et forcément des difficultés de développement supplémentaires. En effet, le fait de passer de une à deux caméras multiplie forcément le chargement des assets et le nombre de calculs par deux, une composante avec laquelle il n’est pas forcément simple de travailler sur consoles…

Le problème des consoles pour A Way Out

Josef Fares, le développeur en chef du studio Hazelight s’est alors exprimé auprès de mes confrères d’Engadget au sujet de la complexité du développement sur consoles. Bien évidemment, il a été forcé d’adapter le titre aux machines de Sony et de Microsoft. Il est fort à constater que l’homme n’est pas tout à fait amoureux de ces plateformes qui retardent selon lui l’industrie du jeu vidéo. Il a ainsi déclaré en parlant de la Playstation 4 :

Vous voulez la vérité ? Cette machine n’est pas si puissante que vous le pensez.

C’est un PC vieux d’il y a cinq ans. Si les consoles étaient aussi puissantes que les PC d’aujourd’hui, vous verriez des jeux tout à fait différents. Le plus gros du travail des développeurs est de les faire fonctionner sur les consoles.

Josef Fares

Forcément cette réflexion assassine a fait beaucoup réagir, il faut quand même garder en tête que les consoles parviennent à proposer des stations de jeu tout-en-un à des prix plutôt abordables comparés à nos ordinateurs actuels. Il est cependant plus intéressant de s’arrêter sur sa dernière phrase qui affirme que le plus complexe des développeurs est aujourd’hui de faire fonctionner leurs jeux sur consoles.

Là où les joueurs attendent donc des titres de plus en plus impressionnants, les studios se doivent donc de trouver un point d’équilibre entre la résolution, le framerate et la qualité graphique sur une génération de consoles assez vieille. Sur PC, les gammes se renouvellent alors plus rapidement et il est donc finalement plus logique de voir débarquer les fameuses PS4 Pro et la Xbox One X qui viennent apporter un peu plus de puissance aux développeurs en milieu de cycle. Mais si cela arrange alors les créateurs, le fait est de devoir lâcher quelques euros une deuxième fois et cela plait forcément moins de joueurs.