Assassin’s Creed III Liberation restera dans le passé

La belle Aveline nous émoustillera dans la Nouvelle-Orléans du 18ème siècle mais, en revanche, on ne verra pas sa descendante de laquelle sont extirpés ces souvenirs génétiques.

A première vue, il semblerait que l’histoire de Desmond Miles se termine avec Assassin’s Creed III, laissant penser qu’Ubisoft prépare un nouvel arc narratif pour la prochaine génération de consoles. Difficile de dire pour l’instant dans quelle direction partira la série, mais peut-être qu’un indice est à trouver dans l’interview que Jill Murray, scénariste d’Assassin’s Creed III : Liberation (l’épisode Vita), a accordée à Post Arcade :

« Liberation est unique. Jusqu’ici, les autres jeux avaient le personnage de Desmond comme ancrage dans le présent. Liberation se déroule intégralement dans le passé, et on ne sait pas de qui Aveline est l’ancêtre. Nous ne savons donc pas à partir de qui ont été séquencés les souvenirs génétiques. Mais nous savons que cette société – Abstergo Entertainment – les a capturés et rassemblés pour nous les montrer. Pourquoi cette firme diabolique veut-elle que l’on voit cette histoire, où est-ce qu’ils veulent en venir ? C’est une partie du mystère du jeu. »

Il est donc possible que l’épisode Vita tente de dresser une passerelle entre la saga Desmond et la suivante, tout comme il est possible que Liberation soit juste un épisode à part qui se suffit à lui-même…