Activision Blizzard sort du groupe Vivendi pour 8,2 milliards de dollars

L’éditeur de jeux Activision Blizzard a annoncé aujourd’hui avoir procédé au rachat de la majorité de ses actions détenues par le groupe Vivendi. Le prix de cette nouvelle indépendance ? Un peu plus de 8 milliards de dollars.

Voici un peu plus d’un an que des informations font état de la volonté de Vivendi de se séparer d’Activision Blizzard, le plus gros éditeur de jeux vidéo au monde. A la recherche d’argent frais pour se développer encore davantage dans le secteur des télécommunications et pour contrebalancer la lente érosion du groupe Canal+ confronté à une forte concurrence dans le domaine des sports avec BeIN, Vivendi était à la recherche d’un acquéreur. Jusqu’alors, le montant annoncé du rachat avait découragé plus d’un groupe intéressé. Les noms de Warner, Disney, Microsoft, TenCent ou encore Nexon avaient été évoqués sans qu’aucun de ces géants ne confirme un véritable intérêt. Un autre scénario avait alors été envisagé, celui du rachat d’Activision par… Activision.

C’est bien ce scénario qui s’est finalement déroulé puisqu’on a appris ce matin qu’Activision a racheté 429 millions d’actions à Vivendi pour une somme de 5,83 milliards de dollars (environ 4,39 milliards d’€). Par ailleurs, un groupe d’investisseurs mené par Bobby Kotick, PDG d’Activision et Brian Kelly, co-président, a également acquis 172 millions d’actions pour la somme de 2,34 milliards de dollars (environ 1,76 milliard d’€). Suite à cette transaction, la part de Vivendi dans l’actionnariat de l’éditeur passe de 61% à 12%. Activision a annoncé avoir réalisé un chiffre d’affaires de 1,05 milliard de dollars au second trimestre 2013, en attendant un bilan complet le 1er août. Et même si la formule peut sembler étrange, Activision Blizzard est désormais le plus gros éditeur indépendant au monde. Etonnant, non ?