Activision : l'art du communiqué de presse

Malgré GTA V, Activision déclare dans un communiqué de presse que Call of Duty est la licence la plus vendue de l’année 2013 aux USA. Grâce à une astuce simple.

En 2013, nous avons pu constater un peu partout que GTA V a ravagé le monde entier de ses ventes historiques (plus de 29 millions à date du 31 octobre) écrasant le reste du marché, y compris le dernier Call of Duty dont on sait que les performances sont clairement en baisse depuis quelques années. Aux USA, Ghosts a démarré à 6 millions d’exemplaires contre 7,5 millions pour Black Ops II, lui-même bien loin du record de Modern Warfare 3 avec ses 9 millions dès le premier mois. Autre fait, toujours concernant le marché nord-américain : Skylanders SWAP Force s’est fait botter l’arrière-train par Disney Infinity au rayon enfants.

Mais rédiger un communiqué de presse, c’est maîtriser l’art de la pirouette. Celui d’Activision indique ainsi que “Call of Duty est la franchise numéro 1 pour la cinquième année consécutive” pendant que Skylanders est “la licence pour enfants numéro 1 pour la seconde année consécutive”.

Comment l’éditeur s’y prend-il pour ignorer les performances supérieures de GTA V et Disney Infinity ? C’est assez simple : plutôt que d’évoquer les vrais face-à-face, à savoir GTA V contre Call of Duty Ghosts d’un côté et Skylanders SWAP Force contre Disney Infinity de l’autre, Activision raisonne ici en termes de “licence”. 

Call of Duty Ghosts à lui tout seul n’a pas battu GTA V, mais Activision a calculé que si on ajoute les ventes de Black Ops II (et pourquoi pas celles de Modern Warfare 3 aussi) la licence Call of Duty dépasse alors le titan de Rockstar. Même chose pour Skylanders. De source NPD, Disney Infinity figure dans le top 10 de l’année 2013, au contraire de Skylanders SWAP Force. Mais en ajoutant les ventes de Skylanders Giants, Activision effectue une nouvelle pirouette pour déclarer sa licence victorieuse.

Rien de bien malfaisant dans tout cela, mais l’acharnement d’Activision à vouloir bomber le torse coûte que coûte devant GTA V peut faire sourire. Lors du lancement de Call of Duty Ghosts, Activison avait déjà diffusé un communiqué trompeur dans lequel le chiffre d’affaires de son FPS (1 milliard de dollars) était calculé à partir des copies distribuées aux revendeurs, quand celui de GTA V (800 millions de dollars) concernait bel et bien les unités vendues aux consommateurs.

Le 21/01/2014 à 00:34:42 – Par Steeve Mambrucchi @Steeve_JVN