ADIEU TRUMP : TWITTER LE BANNIT DÉFINITIVEMENT DE SA PLATE-FORME

C’est une action et un communiqué qui risquent de rentrer dans l’histoire. En effet, peut après minuit, Twitter a annoncé la “suspension permanente” du compte personnel du président américain, Donald Trump. La firme a expliqué avoir pris cette décision suite à la publication par Donald Trump de nouveaux tweets tendancieux. Pas très étonnant. Les tweets avaient été mis en ligne alors qu’il avait déjà subit un ban de 12 heures décidé suite à l’envahissement du Capitole par ses partisans.

Après une étude attentive des tweets récents provenant du compte @realDonaldTrump, du contexte qui les entoure et de la façon dont ils sont reçus et interprétés sur Twitter, nous avons suspendu de façon permanente le compte en raison du risque de nouvelles incitations à la violence 

Twitter

Ce sont 2 tweets, postés hier qui ont motivé la décision du réseau social de suspendre définitivement le compte personnel du président. Il s’agit principalement d’un message dans lequel Trump indique qu’il n’assisterait pas à la cérémonie de passation de pouvoir le 20 janvier. Selon Twitter, ces 2 tweets vont à l’encontre de sa “politique en matière d’apologie de la violence” dans un contexte de tension politique intense.

C’est donc des milliers de tweets qui ont été tout bonnement effacés du profil de Donald Trump qui avait près de 90 millions d’abonnés. On ne peut maintenant qu’observer un simple “compte suspendu”.

Réaction de Trump ? Un tweet !

Il faut dire que les relations entre Twitter et Donald Trump sont très tendus depuis quelques mois. A la fin de mai 2020, Twitter avait ainsi pour la première averti à cause d’un Tweet trompeur. Dès lors cela n’avait cessé et l’élection et les contestations des résultats n’ont pas aidés.

Donald Trump a alors réagi via un compte auquel il a toujours accès pour quelques jours : celui du président des Etats-Unis. Comme le signale le journal Le Monde, le tweet a été rapidement effacé. Mais on a ainsi pu lire durant quelques minutes, de nombreux messages assez violents.

Twitter est allé encore plus loin pour interdire la liberté de parole et ce soir, des employés de Twitter se sont associés avec les démocrates et la gauche radicale pour supprimer mon compte de leur plate-forme, pour me faire taire, ainsi que vous, les 75.000.000 grands patriotes qui ont voté pour moi.

Donald Trump

On peut dire que le président américain Trump n’était pas content de la décision de Twitter et qu’il était déjà en train de rechercher une alternative : “Nous avons mené des négociations avec d’autres sites”. On se croirait finalement dans une cour de récré des grands de ce monde, c’est presque pathétique.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *