Albert Penello : le tout dématérialisé « va arriver »

Bien que Microsoft soit revenu sur sa position concernant la Xbox One, le constructeur pense toujours que l’avenir du jeu vidéo est dans le tout dématérialisé, et qu’il est immuable.

Albert Penello, senior director chez Microsoft, a répondu lors de la PAX aux questions de GameSpot. En plus de revenir sur le prix de la Xbox One, qu’il ne considère pas comme un problème face à une concurrence moins chère, ou sur la présence de Kinect, censé permettre plus d’innovation, celui-ci a aussi eu l’occasion de s’exprimer sur le dématérialisé.

La Xbox One va en effet mettre l’accent sur le dématérialisé, et il a alors été demandé à Penello s’il voyait un avenir dans le tout dématérialisé. « Oui, ça va arriver. Je ne pense pas qu’il y ait qui que ce soit dans l’industrie ; peu importe ce que vous pensez concernant nos politiques originales autour des DRM ; je ne pense pas qu’il y ait qui que ce soit dans l’industrie qui pense que cela ne va pas arriver. C’est déjà arrivé sur smartphones et tablettes. C’est déjà là principalement sur PC. C’est au fond arrivé avec la musique et c’est entrain de se faire avec les films. »

Penello ne change donc pas son fusil d’épaule, mais explique le mauvais accueil de la première version de la Xbox One : « Nous avons probablement dit que ça allait arriver trop tôt, avant que les gens ne soient prêts pour que cela arrive. Et je suis heureux que nous en soyons revenus au modèle classique »

« Les gens doivent l’accepter. […] C’est juste une question de temps. »

Et lorsqu’on lui parle des problèmes les plus évidents soulevés par cette culture du tout dématérialisé, par exemple l’impossibilité de revendre les jeux, Penello rappelle que Microsoft comptait proposer des solutions : « nous essayions d’implémenter la possibilité d’échanger et prêter vos jeux à vos amis, ce qui est quelque chose que personne d’autre ne faisait. »

Microsoft a peut-être pris le virage du dématérialisé trop tôt et de façon trop serrée, mais semble penser que les choses sont immuables. Penello, en tout cas, ne cache pas « qu’il y avait plein de bonnes idées là-dedans, et que nous ramènerons tout cela quand ce sera le bon moment. »

Le 05/09/2013 à 10:40:12 – Par Antoine Trempé