Films

By on on

Test A Way Out : Un jeu exclusivement coop avec une bonne narration !

Annoncé il y a un an lors du salon le plus populaire des gamers : l’E3, A Way Out est enfin sorti sur la PlayStation 4. Un jeu qui se veut à contre-courant de la mode du gaming avec un jeu narratif, mais surtout en coop.
On oublie donc le solo, on oublie le multijoueur en ligne ou le battle royal et on se retrouve à 2 joueurs en coop pour enfin reprendre l’un des rôles des consoles de jeux partager une expérience à 2 lors de parties de jeu.
Un jeu qui se veut donc prometteur sur le papier par un renouveau ou un retour aux sources en fonction du point de vue. Voici donc ma critique du jeu vidéo de A Way Out !
[amazon box = « B078GQQ77Q,B078GQK1KT »]

Le mode coop absolu : Test A Way Out !

Un jeu qui n’est pas fait pour les solitaires

C’est le point le plus important du jeu qui peut faire que tu l’achètes ou non. Le mode coop est le seul mode de jeu jouable dans ce jeu vidéo ! Si tu n’as pas d’amis prend un Curly, mais pas le jeu A Way Out qui ne peut être joué en solitaire. On ne peut faire l’histoire avec un IA, il te faudra donc absolument passer la manette à un pote pour réaliser le jeu vidéo.

Je viens de t’en parler, mais je me permets de le refaire, si tu souhaites acheter A Way Out, il te faudra une personne avec qui jouer !

Cela ne peut satisfaire tout le monde et c’est clairement un choix risqué de la part du studio, car en général, les studios préfèrent assurer avec un jeu vidéo qui possède toutes les conditions pour plaire au plus grand nombre.

Lancer un jeu exclusivement coop, c’est un pari audacieux et qui fonctionne pour moi. Cela donne un peu d’air frais dans ce monde du jeu vidéo qui demande trop de contraintes lorsque l’on veut vendre du gaming. Alors passer du temps à 2 joueurs sur A Way Out est une excellente idée.

C’est dans la trame de l’histoire que l’on se rend compte que le jeu ne peut pas être différent dans son mode de jeu. Il te faut absolument un coéquipier qui va pouvoir t’aider dans cette tâche.

Mais je te rassure, il ne faut pas absolument deux jeux pour jouer, tu peux faire fonctionner le pass ami afin de jouer avec un ami sur A Way Out, une option de la PS4 qui est à mon avis sous-exploitée par les développeurs.

Une impression de Prison Break !

Dans ce jeu clairement ressemblant à l’histoire de Prison Break sans le tatouage, on incarne donc 2 personnages qui se nomment Léo et Vincent. Clairement ce ne sont pas des enfants de chœur, ils ont un lourd passé criminel qui fait que ces 2 collègues de cellules vont se retrouver en prison. Une rencontre qui va donner des idées bien particulières.

Comme dans de nombreux films, histoires… Ces deux hommes ont un objectif qui est l’objectif de nombreux prisonniers : s’enfuir de l’établissement pénitencier où ils se trouvent. Tu l’auras compris, l’objectif principal n’est pas d’une originalité stupéfiante !

Mais c’est dans ce genre de situation que l’on se rappelle la série Prison Break et que l’on a forcément envie de réussir à s’enfuir de prison avec nos deux criminels. Assurément, on ne donne pas l’exemple !

Mais dans cette fuite, le jeu n’est clairement pas terminé et un nouvel objectif fait son apparition. Un objectif dont je ne vais pas te parler pour ne pas gâcher l’aventure, mais en tout cas prépare-toi à une sacrée cavale !

Un GamePlay qui oblige une coop précise

Clairement si tu n’aimes pas t’allier avec tes amis pour jouer, A Way Out n’est clairement pas fait pour toi ! A ce moment-là, je ne peux que te conseiller de passer ton chemin, mais si tu es du genre à adorer jouer à plusieurs alors ce jeu va te donner quelques moments de bonheur.

Entre les courses poursuites, l’infiltration ou les tirs, on se retrouve avec une variété de styles qui vient donner du tonus au jeu sans pour autant nous perdre. Au final, un jeu qui se veut correct est agréable malgré des détails manquants et marquants.

Dans le style de jeu, les développeurs ont voulu en faire trop avec par exemple des séquences de tir pas très impressionnantes. Cela donne alors au jeu, un aspect presque non terminé. Cela se fait comprendre par un manque probable de moyen qu’une réelle volonté de mal faire.

Maître Spliter : un écran partagé !

Au niveau des graphismes, ce n’est pas une folie comme on a pu le voir lors du test de God Of War, mais malgré tout, ils s’en sortent plutôt bien grâce à un certain minimalisme qui permet de diminuer les faiblesses de modélisation qu’ont eu les développeurs. En ce sens, ce choix presque obligatoire est la meilleure alternative qu’ils ont pu choisir et cela rend alors un jeu soigné avec des paysages plutôt agréable et un choix des décors particulièrement réussi !

Au niveau des personnages, on ne peut pas dire que la modélisation est magnifique, en effet, le choix s’est porté principalement sur les 2 personnages principaux que sont Léo et Vincent tandis que les autres personnages sont plus random et banals.

Enfin le choix de l’écran Split ou split-screen est une excellente idée, menant à une immersion plus profonde et aboutie qu’un écran normal. En effet, même si notre poto n’est pas présent dans la pièce avec nous, on a une réelle sensation de ne pas jouer seul. On doit alors toujours maintenir la caméra avec un angle de vue correct que ce soit dans les courses poursuites, mais aussi et surtout lors de phases d’infiltration.

Une durée néanmoins moindre et bien dommage avec A Way Out que tu pourras terminer en 6 à 8 heures facilement. L’important ici est réellement l’histoire qui est au cœur du jeu. Je ne peux que te conseiller de jouer à A Way Out avec un ami et pourquoi ne pas tenter un speedrun dessus.

Written by: kevinfoufi

No comments yet.

Leave Your Reply