Films

By on on

Test Call of Duty WW2 : Enfin un jeu de guerre ?

On connaît tous la saga des jeux vidéo Call Of Duty et personnellement, j’ai été bien déçu depuis quelques années. Je ne pense pas être le seul, tu as dû jouer à ces jeux et tu as peut-être connu la déception de l’évolution du jeu vidéo.

Alors qu’en est-il maintenant avec le jeu Call Of Duty WW2 ? On part dans un test gaming où je vais te donner mon avis ! Jeu de guerre furieux avec une excellente qualité et un très bon gameplay ou une belle déception proche de la guerre froide ?

[amazon box= »B077687NVQ »]

Mon avis sur Call Of Duty WW2 : le retour du jeu de guerre qui fait plaisir

Si l’on devait se poser une seule question à propos de Call Of Duty WW2, c’est de savoir si la qualité est au rendez-vous. Je te le disais un peu plus haut, la saga d’Activision a su donner d’excellentes surprises, mais aussi de grosses déceptions ces dernières années et à l’heure actuelle, les joueurs se jettent moins facilement sur ces jeux de guerre. Alors faut-il l’acheter ?

Un solo pointu et excellent enfin !

Un retour aux sources que de nombreux fans attendaient, mais avec aussi des améliorations ou en tout cas certains bouleversements qui ne sont pas regrettables à mes yeux.

Qui a dit que le solo était mort ?

Dans un jeu comme Call Of Duty, le mode multijoueur est bien souvent omniprésent et pourtant avec WW2, on redécouvre un story mode haletant et intéressant. Nous plongeant dans la seconde guerre mondiale avec des missions variées apportant un gameplay qui l’est tout autant.

M’amenant rapidement à penser que ce jeu est presque inspiré de l’excellent « Il Faut Sauver le Soldat Ryan » avec des cinématiques plaisantes, divertissantes et spectaculaires, mais aussi un aspect assez inédit pour la saga qui est celui de la camaraderie que l’on retrouve rarement dans les jeux vidéo.

Un aspect qui se remarque dans la narration, mais aussi avec une nouvelle fonctionnalité qui fait son apparition celle de la jauge de vie ! En effet, il ne suffit plus de patienter quelques secondes cacher pour retrouver sa vie, mais de demander des soins à ces camarades afin d’être soigner.

L’interaction entre les soldats est donc nécessaire et même vitale, car ce nouveau système de vie ne peut nous permettre de la jouer solo dans un solo ! Un comble me diras-tu et qui pourtant donner une nouvelle vision du jeu et amène cette petite nouveauté qui donne envie de se surpasser et d’amener un peu de coopération au sein d’une faction.

On est donc obligé de jouer de manière bien plus dynamique avec le mode histoire de l’opus de WW2. Il ne suffit plus de se cacher, tirer, patienter, tirer. Il faut aussi jouer souder pour ne pas trop s’éloigner de son escouade au risque de recevoir une balle et de mourir.

Pour certains, ils trouveront le jeu trop complexe ou pas assez rythmé. Pourtant, c’est dans un style d’un FPS old-school assez stratégique que je retrouve mes réflexes de tireur d’élite (ou pas). La difficulté augmente, la stratégie et la coopération deviennent obligatoires. De quoi dynamiser le jeu, sans oublier que les balles ne sont pas illimitées et qu’il va falloir presque les compter et espérer ne pas rater trop fréquemment sa cible !

Je dirai donc que l’on se retrouve dans un jeu nettement plus mature et qui s’accompagne par cela d’un aspect plus sombre et bien moins futuriste que les derniers opus. On revit au travers de ce jeu, les combats de la Seconde Guerre mondiale et autant dire, ce n’était pas le pied.

Un réel plus dans le mode histoire est justement de nous faire aborder la Seconde Guerre mondiale sous différents angles.

Un mode multijoueur qui ne change pas, mais évolue dans le bon sens

Si CoD WW2 est attendu par de nombreux joueurs, c’est pour le mode multijoueur. En effet, on achète un Call of principalement pour jouer contre d’autres gamers. Et clairement dans WW2, on est dans un mode multijoueur classique.

Un retour aux sources sans réel changement avec les modes habituels tel que le match à mort par équipe (TDM), la recherche et destruction, les Kills confirmés ou encore le mode hardcore.

Et un retour aux sources n’implique surtout aucun renouveau, avec une vie qui revient en patientant quelques secondes, pas de mouvements nouveaux ou d’autres possibilités nouvelles dans le gameplay. C’est dommage, mais en même temps, je préfère cela à devoir marcher sur les murs ou utiliser les jetpack.

J’étais, il faut le dire, un grand fan de Modern Warfare donc forcément retrouver ce type de gameplay me satisfait, je trouve cela plus dynamique où l’on doit enchaîner rapidement et où ne peut se permettre de squatter une zone indéfiniment.

D’ailleurs en parlant de zones, on peut aussi parler des zones de combats ou plutôt les différentes cartes qui sont proposées au nombre de 10 avec des graphismes vraiment agréables et même si on retrouve des points communs sur de nombreuses zones, ces cartes sont super agréables pour jouer.

Quant aux armes, il faudra toujours chercher les armes qui nous conviennent même si bien sûr il en ressort que certaines sont plus puissantes que d’autres, mais il ne faut pas oublier aussi la maniabilité. Par exemple, un fusil est assez puissant, mais il manque de maniabilité. Par contre, un fusil à pompe est maniable, mais moins puissant.

À toi donc de trouver la classe qui correspond parfaitement à ton style de jeu pour pouvoir être le performant.

Au final, tu trouveras 25 armes avec 10 cartes pour jouer en multijoueur sur Call Of Duty WWII.

Avec le classique système de classe qui est un fondamental des jeux CoD, on passe sur WW2 aux Divisions qui vont correspondre à un style de jeu plus qu’à un style d’arme particulier. On a alors des bonus en fonction de notre division à débloquer au fur et à mesure de la montée de niveau. On pourra aussi débloquer des spécificités pour nos armes : silencieux pour les SMG par exemple.

Le mode War : un multi bien plus long et agréable

Un mode assez original pour un Call Of Duty, mais que l’on connaît déjà sur d’autres jeux tel que Battlefield avec le mode ruée mais aussi sur un Star Wars Battlefront.

Dans un mode de joueurs 6 vs 6, une création d’histoire un peu particulière amène à faire une mission en progression. Il existe 3 missions : Opération Breakout, Opération Neptune et Opération Griffin. Avec une intensité retranscrite par des maps du débarquement où le but est de créer une percée dans la ligne allemande pour aller reprendre Paris. On est dans la Seconde Guerre mondiale clairement et parcourir ce mode est assez intéressant lorsque l’on veut jouer dans un style de coop avec des progressions à faire au travers des prises des points tandis qu’en face le but étant de défendre la ligne !

Un mode assez intéressant qui se laisse jouer facilement et que je recommande.

Un mode Zombies Nazis de bonne qualité

Cela fait déjà quelques années que l’on voit des zombies dans la franchise Call Of Duty et ce n’est pas prêt de s’arrêter à priori.

Mais cette année, on trouve la bonne originalité de pouvoir buter du Nazi Zombie. Cela donne à ce mode un aspect plus étrange et même stressant que ces prédécesseurs pour une simple raison : imagine le retour de nazis sur Terre en Zombie. Leur volonté : Tuer le plus de gens forcément.

Alors comme d’habitude dans la map qui se prénomme The Final Reich, il va falloir résister aux nombreuses vagues d’ennemis devenant de plus en plus difficiles.

Comme à son accoutumé, il faut aussi retrouver les secrets que renferment le lieu avec des loots à prendre, des armes à trouver, mais aussi des lieux cachés tels que des cryptes par exemple.

De quoi passer de bons moments à résister aux nombreuses vagues ennemies de Zombies donc avec un stresse qui ne fait que grimper, une curiosité de trouver toutes les énigmes du mode et d’être le plus performant.

Written by: kevinfoufi

No comments yet.

Leave Your Reply