Amy Hennig sortir un jeu solo est très complexe !

Vous ne connaissez peut-être pas Amy Hennig et pourtant si je vous dis Uncharted cela vous dit forcément quelques choses. Au final, la directrice créative et scénariste ne cesse de s’exprimer à propos du monde du jeu vidéo et il faut dire qu’elle a une expérience énorme et qu’elle a donc une légitimité de parler du domaine du gaming. Je t’avais parlé de cette préoccupation qu’elle avait à propos des jeux solos et la difficulté qu’avait les développeurs de  fournir des jeux vidéo fréquents et de qualité.

Amy Hennig continue à se préoccuper du développement des jeux solos !

La créatrice d’un blockbuster sur Playstation, Uncharted, ne cesse de se préoccuper du futur du jeu vidéo et plus particulièrement des jeux vidéo solos. Selon elle, il y a maintenant un changement de comportement de la part des joueurs qui achètent des jeux pour pouvoir jouer au maximum avec un contenu fréquent et plus simplement une histoire ou une aventure. Alors maintenant la simple notation Triple AAA ne peut suffire de nos jours, la réputation d’un jeu ne se fait plus seulement avec une belle storyboard.

Amy Hennig et l'amour du jeu vidéo solo

C’est d’ailleurs ce que l’on peut observer avec Fortnite, Apex ou d’autres jeux qui proposent un contenu rafraîchit régulièrement. On est clairement dans une évolution du gaming et le solo pourrait ne plus être une force d’un jeu. Mais je pense qu’avec des jeux comme Detroit Become Human ou God Of War l’année dernière qui ont eu un succès excellent. Voici ce que pense Amy Hennig à propos des jeux solos :

” Je ne crois pas que l’on puisse dire que le jeu solo soit mort. Regardez les jeux actuels. C’est juste devenu de plus en plus difficile de les faire. (…) Nous avons créé Jak III en un an. Uncharted a pris trois ans car nous avons dû construire tout le moteur. Uncharted 2 et 3 ont demandé chacun deux ans. On n’entend plus parler de ce genre de durée. Trois ans, c’est devenu court. Beaucoup de jeux prennent quatre à cinq ans à faire, parfois davantage. Les équipes sont plus grandes, la fidélité graphique est plus élevée. (…) Comme je l’ai déjà dit, je ne crois pas qu’un jeu tel qu’Uncharted, même s’il est fondateur pour la série, serait viable aujourd’hui. L’idée d’une expérience de huit heures sans mode additionnel, sans online, qui a comme seule rejouabilité l’option de débloquer des cheats et des choses du genre… cela ne passerait plus.”

Alors maintenant selon elle, l’essentielle du marché va se retrouver dans les jeux indépendants où les développeurs peuvent proposer des contenus plus narratifs et du solo en toute modestie.

Qu’en pensez-vous de l’avis d’Amy Hennig ? Personnellement, je pense que les Triples AAA peuvent encore proposer du contenu solo et se baser sur des jeux références ou chercher de la nouveauté avec de bonnes expériences, je pense par exemple à Detroit Become Human ou Spiderman qui m’ont énormément plu pour l’année 2018 par exemple.

Article publié le

Laisser un commentaire