Avec Amazon One, payer avec la paume de sa main est possible

Une nouveauté vient d’apparaître dans certains magasins Amazon Go. Il est désormais possible de payer avec sa main et cela sans contact en plus ! En effet, Amazon a prévu de faire ce moyen de paiement inédit et innovant dans de nombreux magasins, des bureaux, des stades et autres lieux propices à ce mode de paiement.

Terminal Amazon One

En effet, c’est un communiqué posté sur son blog qu’Amazon a dévoilé Amazon One qui se veut être une nouvelle solution de paiement proposée par l’entreprise. Elle va permettre de payer en se servant de la paume de sa main ! C’est assez surprenant.

Selon Dilip Kumar, vice-président de la distribution en magasion chez Amazon, Amazon One est une “manière rapide et pratique d’utiliser la paume de sa main pour rendre les activités quotidiennes moins compliquées”. On pourrait donc payer dans un magasin, présenter sa carte de fidélité, avoir accès à un endroit et pointer au travail… Cette innovation peut avoir plusieurs utilités.

Pour l’instant, 2 boutiques Amazon Go à Seattle sont équipés de ce système qui devrait se démocratiser par la suite dans les magasins de l’entreprise. De plus, Amazon envisage de fournir sa solution à des clients tiers.

“Nous prévoyons aussi de proposer le service à des tiers comme des magasins, des stades et des bureaux d’entreprises”

Dilip Kumar

Pour pouvoir bénéficier des services d’One, il suffira, semble-t-il, de rentrer sa carte de paiement dans le terminal, de numériser une ou deux paumes puis de fournir son numéro de téléphone. Dès lors que l’on sera inscrit, on aura plus qu’à passer sa main sur le terminal pour effectuer ses paiements. L’appareil numérise notre main sans la toucher, un bon point en cette période de pandémie et le paiement est effectué.

Inscription Amazon One

Un risque pour les données personnelles ?

Forcément cela pose des problèmes de sécurité, de collectes de données personnelles. A ce sujet, Amazon assure prioriser la sécurité et la confiance de ses utilisateurs. Pour cela, l’entreprise assure qu’un scan de paume ne sera stocké sur les appareils Amazon One. Il semble que les images soient ainsi chiffrées et envoyées dans un “endroit très sécurisé du cloud, spécialement conçu pour créer votre signature biométrique”. Un utilisateur peut aussi à tout moment supprimer ses données en se dirigeant soit sur un terminal Amazon One ou en allant sur Internet.

Forcément même si le discours est encourageant, rassurant, on ne peut que rester perplexe de cette nouvelle technologie pour différentes raisons. On donne tout de même notre signature biométrique à une entreprise. Si une brêche de sécurité et découverte par des hackers alors on peut avoir des problèmes d’ordre public mondiaux.

Sans rentrer dans la paranoia, il faut quand même s’avouer que si une fuite ou une attaque informatique ont lieu, on pourrait perdre des données non modifiables que sont nos données biométriques. Surtout que l’on sait qu’Amazon n’est pas exempte de cybersécurité. Bob Diachenko avait découvert en mars dernier une base de données Amazon Web Services complètement accessible sans aucune sécurité qui laissaient alors les informations de plus de 8 millions d’utilisateurs accessibles.

On ne peut considérer qu’Amazon One arrive en Europe à cause de ces potentiels problèmes. En France, la Cnil (Commission Nationale de l’informatique et des libertés) exige absolument une justification solide afin que la technologie de reconnaissance biométrique soit utilisé. On peut clairement se douter que les arguments d’Amazon ne soient pas suffisants.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *