Bandai Namco restructure son entreprise et fait fusionner les pôles jeux vidéo et jouets

On ne le dira jamais assez, la pandémie du Covid-19 a affecté tous les secteurs d’activités et cela contraint certaines entreprises à se restructurer comme c’est le cas pour Bandai Namco qui vient d’annoncer que la société allait faire des modifications de ces pôles.

Bandai Namco restructure son entreprise

Une fusion de certains pôles chez Bandai Namco

En effet les secteurs des jeux vidéo, des jouets et des loisirs vont fusionner. Il faut dire que durant le confinement, les entreprises ont dû faire du télétravail pour leurs employés partout dans le monde et cela a affecté forcément la sortie de jeux vidéo qui ont été repoussé de plusieurs semaines voir mois.

Il faut dire que Bandai Namco a subi ces changements de plein fouet et subit depuis quelques temps une baisse du chiffre d’affaire chaque années (-8.9% puis -12.8%). L’entreprise a donc décidé de reporter son prochain plan d’affaires à avril 2022 au lieu d’avril 2021 :

À l’avenir, étant donné que les modes de vie et le sens des valeurs des clients devraient subir des changements substantiels, (…) la société a déterminé qu’il était nécessaire de repousser le prochain plan, qui servira, à moyen terme, de nouvelle approche pour Bandai Namco.

Le choix de modifier son fonctionnement au vue des modifications de comportements de la part des consommateurs dans les mois à venir. Le but est donc de repartir sur une nouvelle base avec une meilleure organisation pour permettre de développer les nouvelles stratégies commerciales. Par contre, Bandai Namco a précisé qu’au vue de la situation, il existe de nombreuses incertitudes autour de ce plan.

Dès lors, ils ont profité de ce bilan des résultats financiers de l’entreprise pour communiqué sur l’arrivée d’une restructuration. C’est donc le secteur du jeux vidéo qui va être fusionné aux secteurs Toys & Hobby dès le 1er avril 2021.

Grâce à la combinaison de l’unité Toys and Hobby, qui se concentre sur l’activité de produits physiques, et de l’unité Network Entertainment (le secteur du jeu vidéo), qui se concentre sur l’activité de contenu numérique, la société favorisera la coordination des activités commerciales centrées sur les franchises, la coopération et l’expansion qui utilisent mutuellement un large éventail de produits, tout en améliorant nos créations de divertissement et en renforçant le numérique correspondant au nouveau sens des valeurs des clients. Avec ces changements, la société vise à accroître sa compétitivité sur les marchés mondiaux.

Suite à cette restructuration, Bandai Namco qui est divisé en 5 pôles passera à 3 unités : Toys, Hobby and Network Entertainment, Real Entertainment et Visual, Music Production and IP Creation.

Précisons que le secteur du jeux vidéo est le secteur le moins touché de la société Bandai Namco à l’heure actuelle malgré la crise. Les ventes nettes de jeux ont augmenté de 9.3% et les bénéfices de ce secteur ont augmenté de 35.2%. On se doute bien que cette amélioration est due au confinenement et aux succés des jeux mobiles Bandai Namco ainsi que des titres comme Dragon Ball Z Kakarot ou Tekken 7.

Espérons qu’il n’y ait pas de répercussions sur les investissements entre les jeux vidéo et les jouets.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *