Batman : Arkham Origins – J’y ai joué

Nombreux sont ceux qui ont découvert avec une certaine appréhension que Batman Arkham Origins était développé par Warner Bros Montreal et non par Rocksteady, visiblement occupé avec la Playstation 4 et la Xbox One. Warner Bros balaye les craintes d’un coup de batarang les craintes des plus spetiques ! Mꭥ si Batman Arkham Origins est chronologiquement une prequel aux épisodes précédents, lsemble bien le digne successeur de Batman Arkham City. L’histoire de ce nouvel épissode nous emmène six ans avant Arkham Asylum, oùla veille de Noel, Batman est dans une farouche opposition avec Black Mask. Au cours de cette présentation, nous avons eu le droit de découvrir rapidement quelques « vilains » comme Deadshot, Bane, ou encore le Joker.

Visite guidée de Gotham City

La première chose qui frappe dans ce Batman Arkham Origins ce sont les graphismes. Pour la simple et bonne raison que l’on retrouve l’univers sombre et sale des épisodes précédents. À la différence près que Batman semble bien entendu plus jeune, mais également plus mince. Le jeu se déroulant dans la ville de Gotham City, celle-ci est représenté selon la description es comics : sale, puante, délabrée, sombre, malfamée en un mot, splendide. Arkham Origins nous promet une carte deux fois plus grande que celle d’Arkham City. Autant dire qu’il y a de fortes chances que la durée de vie soit elle aussi rallongée. Au grand plaisir de tous, si ce n’est peut-être de ceux qui recevront les poings de Batman en pleine figure.


Dans cette démo présentée, on se trouve donc dans cette fameuse ville de Gotham City où Batman a un rendez-vous galant avec Black Mask.  La batmobile ont visiblement en réparation, c’est par ses propres moyens que Batman va rechercher son « compère ». Sur sa route, quelques badauds trainent aux alentours d’une banque. La ville étant aussi dangereuse que Marseille, il convient donc d’empêcher le braquage de cette banque, et c’est donc une mission secondaire surprise qui s’amorce.  Introduit de manière plus dynamique qu’une mission annexe, c’est bien l’ambition de WB Montreal : nous donner un jeu qui ne sera pas linéaire et qui continuera de nous surprendre, nous rappelant que les crimes ne nous attendent pas pour être commis.


Une petite mission annexe qui nous permet de voir que ces vauriens sont plus organisée que jamais avec une sorte de « mini-boss » affronter et qui donnera sa dose de sueur froide.  Côté gameplay, rien n’a changé. On prône la continuité du côté de Warner Bros et ça ne devrait pas déplaire aux fans des précédents Batman Arkham. On notera cependant des opposants plus féroces qui réussiront à contrer les attaques du chevalier noir. Il faudra donc être vif pour contre-attaquer à son tour, rajoutant une petite touche d’adrénaline dans les combats classiques. Autre nouveauté ou plutôt amélioration, le mode détective qui permettra à Batman de restaurer entièrement une scène de crime, plutôt que de juste scanner comme auparavant. Un procédé déjà vu, pour ceux qui s’en souviennent, dans Remember me, mais en beaucoup plus simplifié et surtout moins long.

On ne change pas une justice qui gagne

Le mode détective n’est pas le seul à avoir son petit changement, les phases d’infiltrations et d’éliminations silencieuses avec ses fameuses gargouilles connaissent aussi leur lot de nouveautés. Pas grand-chose en soi, juste un nouveau gadget « la bat-griffe » qui permet à Batman de se tenir sur un fil tendu au-dessus de ses adversaires, pour ensuite les « harponnner » avec un objet quelconque (ici, une bombonne de gaz). Certainement le mauvais point de cette présentation qui nous facilite un peu trop la tâche. On espère donc que cet outil ne sera utilisable qu’une seule fois, et non pas à foison comme il nous a été présenté.

Nos Impressions

Pour les plus tatillons, on pourrait reprocher ࠣe Batman Arkham Origins de ressembler un peu trop à ses prédécesseurs. Une sorte de Batman Arkham City 1.5, mais pour les fans de la saga, ce ne peut qu’être bénfique. « City » et « Asylum » avaient déjà installé les fondements d’un jeu qui entraient déjà au panthéon des consoles xbox 360 et PS3, ce nouvel épisode de Batman ne devrait que plaire aux habitués de la série, selon nos premières impressions. La continuité dans l’excellence, c’est ce que demande tout habitant de Gotham City.

Partager ce post
Articles Similaires
0
0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Thanks for submitting your comment!