Black Ops II : premières révélations

Avec Black Ops II, Treyarch veut faire évoluer la narration de la série Call of Duty mais aussi son multijoueur. Le changement, c’est maintenant ?

Voici quelques révélations sur Call of Duty : Black Ops II fournies par le magazine officiel PlayStation britannique. Première nouvelle, ce Call of Duty ne sera plus linéaire sur le plan de la narration et du déroulement. Le joueur aura, pour la première fois dans la série, la possibilité de faire des choix délibérés qui affecteront le déroulement et la conclusion des chapitres. Ainsi, Black Ops II comprend plusieurs fins plus ou moins bonnes. « Il y a différentes histoires pour chaque personnages. Il y a des histoires pour le méchant. Il y a une histoire sur la situation géopolitique. Et les choix que vous faites en jouant affecteront toutes ces narrations », annonce Mark Lamia, le patron de Treyarch.

Qui dit moins linéaire dit plus ouvert, donc. Sans parler de bac à  sable totalement ouvert, on fait quand même état de nouvelles missions basées sur un gameplay bien plus libre pour la campagne solo. Nommées Strike Force, ces missions spécifiques nous mettent dans la peau d’une escouade de soldats équipés de technologies du futur (le jeu se passe en 2025) et qui se promènent dans des zones vastes évoquant davantage des cartes multijoueur qu’un level design classique de campagne pour une seule personne. évidemment, les nouveaux jouets futuristes feront partie des grandes attractions de cette cuvée 2012, dont les quadrotors que l’on retrouve partout sur ces images. Outre une variété de drones à  contrôler, nous ferons aussi connaissance avec le CLAW. Cet acronyme, pour Cognitive Land Assault Weapon, désigne un petit tank équipé d’un canon et évoluant sur quatre pattes. On le voit également dans ces quelques captures.

Est-ce que Black Ops II se déroule intégralement en 2025 ? Non. Des missions flashback nous entraineront lors de la première guerre froide, dans les années 80, mais la majorité du jeu se passera bien dans le futur. La Chine et les USA se sont embrouillés pour une histoire de minerais rares (REM, pour Rare Earth Minerals) que l’on ne trouve qu’en Chine à  95%. Cet élément est utilisé dans la création de toutes sortes de technologie, de la batterie pour téléphone aux missiles guidés. Dans la partie futuriste du jeu, le joueur incarne David Mason, fils du héros de Black Ops, Alex, dont il semble hériter des traits de caractère. Jason Hudson et Frank Woods font partie des autres personnages que les joueurs de Black Ops reconnaitront. Les sections flashback se déroulent justement dans la mémoire de Woods, qui en sera le narrateur. Durant ces flashback, le joueur aura affaire à  un tout nouvel ennemi, Raul Menendez. Ses motivations permettront de mieux comprendre ce qui a amené aux événements de 2025, alors que Los Angeles se retrouve sous les bombes. Et attention, Treyarch a même pour ambition de créer un ennemi plus complexe que le traditionnel méchant barbu qui se caractérise uniquement par son accent étranger.

Et puis le Zombie Mode ne manquera pas à  l’appel côté multijoueur, avec la promesse d’un moteur qui pourra supporter deux fois plus de zombies et deux fois plus de joueurs en coopération. Diable.

Et alors que la campagne solo tente de s’ouvrir vers de nouveaux horizons de liberté et de choix, même le multijoueur veut se renouveler. Pour Treyarch, il s’agit en effet de « ne pas reprendre là  où le dernier jeu s’était arrêté » mais plutôt de « tout revoir fondamentalement », du choix des classes aux killstreaks en passant par la façon dont le personnage progresse. Ce que ça veut dire, c’est que Black Ops II n’hésitera pas à  chambouler les repères du multijoueur, au lieu d’ajouter des choses par-dessus ce qui existe déjà . Au contraire, il pourrait même être question d’alléger plutôt que d’alourdir : « Prenons ce qui est vraiment important dans le jeu et faisons simple, rapide, pur et propre. Débarrassons-nous des choses encombrantes », explique David Vonderhaar de Treyarch.

Pour Mark Lamia, le but du studio est clair : Black Ops II veut surprendre et innover dans tous les compartiments de jeu. Ils ont jusqu’au 13 novembre pour ça.

Retrouvez aussi :

# Le premier trailer de Call of Duty : Black Ops II
# L’analyse du trailer
# La confirmation du Zombie Mode

n

Le 02/05/2012 à 11:45:02 – Par La Rédaction