Call of Duty Ghosts similaire à un sport, selon Activision

Activision explique pourquoi les principes de base de Call of Duty ne peuvent être modifiés.

Les jeux de foot, de basket ou encore de foot US sortent à un rythme annuel pour coller à l’actualité de ces sports, mais les bases de ces jeux n’évoluent pas beaucoup d’une année à l’autre. Une autre série loin d’être sportive applique ce principe depuis quelques années : Call of Duty.

Activision sort en effet un épisode par an, les joueurs étant tellement friands des FPS d’Infinity Ward et de Treyarch que l’éditeur aurait tort de ce privé. Malheureusement, les différences d’une année à l’autre sont loin de sauter aux yeux, une critique que l’on entend régulièrement  de la part des détracteurs de la série. Mark Rubin, producteur exécutif chez Infinity Ward, essaye de justifier cette absence de nouveautés majeures auprès de l’OXM britannique :

« Il y a une vérité évidente qui est que si c’était du football, et que l’année prochaine ils décident qu’il n’y aura que sept joueurs par équipe et que l’on pourra utiliser les mains, je ne pense pas que les gens voudraient voir beaucoup de ces matchs.

Donc nous ne pouvons pas changer trop de règles de base, et les règles de base sont simples. Vous êtes un joueur, c’est à la première personne, vous avez une arme à la main et vous courrez partout en shootant d’autres personnes.

Mais il est possible de beaucoup jouer avec le reste, des choses comme la personnalisation de l’avatar, améliorer les mouvements dans l’univers du jeu, rendre le monde du jeu plus intéressant, ajouter des nouveaux modes, ajouter les cartes dynamiques. Je pense donc qu’il y a encore beaucoup à faire. »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *