CD Projekt Red s’exprime au sujet de la présence très importante de godemichets sur Cyberpunk 2077

Cyberpunk 2077 connaît clairement de nombreux de soucis et surtout une très mauvaise publicité à cause des différents problèmes que l’on retrouve sur le jeu. Les temps sont durs pour CD Projekt Red et il semble que ce bad buzz ne soit pas terminé surtout au vue des problèmes des versions PS4 et Xbox One mais c’est d’autres problèmes qui vont être polémiques pour le studio polonais. C’est la présence de nombreux sextoys et autres godemichets qui sont clairement omniprésent dans le jeu.

Philipp Weber, Senior Quest Designer chez CD Projekt Red a été interviewé par mes confrères de Kotaku à ce sujet et se justifie à propos de cette décision :

Nous voulions que Night City soit vraiment une ville ouverte sexuellement. Le genre de truc qui peut être tabou ou qui relève de la perversité aujourd’hui deviennent quelque chose de tout à fait normale et courante en 2077, une période où les moeurs auraient changé.

Peut-on justifier cette décision par un choix artistique et surtout imaginer que la sexualité sera banalisé en quelques sortes dans un futur plutôt proche ?

Il faut dire que dans les faits CD Projekt Red est un studio plutôt connu pour placer de la sexualité dans ses jeux vidéo. Dans The Witcher 3 ont avait eu droit à des scènes assez explicites et donc Cyberpunk 2077 possède aussi de nombreuses scènes avec du sexe. On a alors les travailleurs du sexe qui sont très présents dans le jeu et où en plus, on peut avoir un rapport de manière assez crue. On a plutôt affaire de l’hypersexualité et la réponse de Philipp Weber semble un peu bancal de défendre cette décision par un choix artistique. Il semble aussi que les godemichets soient un loot aléatoire du jeu et qui expliquent ainsi que certains en voient plus que d’autres dans leur partie. Une mise à jour devrait permettre d’ajuster ces apparitions trop importantes.

Nous allons ajuster la présence des godemichets pour qu’ils ne paraissent pas trop hors propos ou sortis de leur contexte, et faire en sorte qu’il soient davantage là où ils devraient être, de façon naturelle et logique.

Ce prochain correctif va donc permettre de diminuer la présence trop importante des sextoys qui dérange une partie des joueurs. La présence des sextoys n’est pas un problème en soit selon moi mais c’était un bad buzz prévisible que le studio aurait pu facilement éviter.