CÉSAR 2021 : LA VOLONTÉ DE “DÉBARRASSER LES CÉSAR DE LEUR IMAGE TOXIQUE”

La présidente et le vice-président des César, Véronique Cayla et Olivier Toledano, ont décidé de s’exprimé pour la première fois au sujet de la réforme de l’Académie et de la Cérémonie des Césars qu’ils veulent mettre en place tandis que cette dernière est toujours maintenue pour le 12 mars 2021.

César 2021 sortir des anciennes polémiques : bonne ou mauvaise idée ?

Cela fait quelques mois que Véronique Cayla et Eric Toledano ont été élu présidente et vice-président des César et il était clairement attendu une prise de parole de leur part au sujet de leur vision des César et surtout de la manière dont la prochaine cérémonie va se dérouler car avec la pandémie du Covid-19, il va de soit que ce ne sera pas une cérémonie comme les autres. C’est dans un entretien au Parisien que l’on apprend donc un peu plus.

La dernière édition avait été marquée par le fer rouge de la polémique, les deux représentants veulent maintenant que ce soit un moment festif : “Il y avait une équation impossible entre les polémiques et le fait de célébrer le cinéma. N’oublions pas qu’à l’origine, les Césars faisaient rêver” souligne ainsi Eric Toledano. “Ce qui m’intéresse maintenant, c’est d’agir (…) Les nouveaux statuts ont déjà apporté de la démocratie et de la parité. Il faut continuer sur ce chemin, comme sur celui de la diversité, qui nous tient à cœur à tous les deux”, rajoute Véronique Cayla. “On est entré dans une ère de reconstitution d’une famille”, a-t-elle aussi ajouter durant l’entretien. Eric Toledano, à quand à lui ajouté : “On voudrait s’éloigner des polémiques qui vampirisent les Césars. S’il y a une chose qu’il faut faire pendant ce mandat, c’est débarrasser les Césars de leur image toxique.” Il est quand même difficile de parler de sortir d’une image toxic lorsque l’on repense aux accusations concernant Roman Polanski. De plus, le cinéma est aussi une représentation de la société et c’est peut-être normal de se trouver dans une telle situation sans pout autant tomber dans un tribunal public et télévisuel.

Véronique Cayla et Eric Toledano confirment aussi que la cérémonie se tiendra bel et bien le 12 mars 2021 et qu’elle sera présidée par Roschdy Zem : “Notre priorité, c’est que l’édifice tienne droit. Si l’on n’organisait pas de cérémonie, on abandonnerait les partenaires (chaîne, sponsors…) et on mettait les César en péril. On serait par ailleurs dans une résignation insupportable. Si la culture ne montre pas sa force quand elle est très affaiblie, c’est dangereux. Il faut se serrer les coudes, parce qu’on a souffert ensemble.”

Forcément avec la pandémie de Covid-19 et la fermeture presque interminable des salles de cinéma, il y aura beaucoup de films en compétition et on peut clairement le comprendre : “C’est une année spéciale, mais grâce à la vitalité du cinéma français, il y a plus de 120 films éligibles… et il nous paraît important de maintenir la date, la cérémonie et la remise de prix pour envoyer un signal de force dans un moment où le cinéma est en difficulté.”

La 46e Cérémonie des César aura donc lieu le 12 mars prochain et ce sera Marine Foïs la maîtresse de cérémonie. Blache Gardin et Laurent Lafitte en seront les coauteurs. Roschdy Zem, la présidente et Benjamin Biolay, dirigera l’orchestre. Elle sera aussi marqué par un hommage à tous les artistes qui nous ont quittés en 2020 et en ce début d’année 2021 : Michel Piccoli, Claude Brasseur, Wladimir Yordanoff, Robert Hossein, Jean-Loup Dabadie, Guy Bedos, Michael Lonsdale, Ennio Morricone, Tonie Marshall, Juliette Gréco… Au niveau des nouveautés, on oublie le César du public pour la remise d’un César des lycéens. De plus, un nouvel événement du nom de “Un César à l’école” est aussi prévue afin de mettre en valeur des artistes et la transmission des compétences. Il faut attendre les nominations qui seront annoncées le mercredi 10 février 2021.

Source : Le Parisien

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *