Child of Light : quand Ubisoft s’essaye au J-RPG

On connaissait son existence, et voici donc qu’Ubisoft l’a détaillé à l’occasion de son Digital Day. Après avoir développé Far Cry 3, le directeur créatif Patrick Plourde et le scénariste Jeffrey Yohalem ont décidé de s’offrir une petite douceur en se lançant dans la création de Child of Light avec une trentaine de développeurs d’Ubisoft Montréal.

Child of Light

Ubisoft nous livre un jeu de rôle avec Child of Light

Inspiré des J-RPG, ce jeu de rôles vu de côté nous emmène en 1895 dans la peau d’Aurora, fille d’un duc autrichien, qui se retrouve catapultée dans le royaume merveilleux de Lemuria. Ce dernier n’a malheureusement plus grand-chose de merveilleux depuis que la Reine de la Nuit a volé les trois sources de lumière : le Soleil, la Lune et les étoiles. Morue.

Pour récupérer les astres volés, et accessoirement pour rentrer chez elle, Aurora devra batailler lors de joutes au tour par tour durant lesquels les attaques seront régies par une jauge d’action. Grosso modo, plus une attaque est puissante, plus elle consumera la jauge. Aurora sera secondée dans son aventure par Igniculus, une luciole qui pourra être contrôlée par un second joueur et dont le gameplay est défini comme étant passif. Comprendre par-là que ce joueur de soutien  ne sera pas submergé d’actions à réaliser, à l’instar par exemple de ce qu’il se fait dans les Super Mario Galaxy. Pour conclure, on signalera que le titre est développé avec l’outil UbiArt Framework, que sa durée de vie est estimée à 10-15 heures, qu’il proposera un new game +, et que les dialogues seront en rimes.

Child of Light sera téléchargeable en 2014 sur PC, Wii U, PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One.