Critique Coco Chanel & Igor Stravinsky

Ce second film relatant la vie de Coco Chanel a été réalisé par Jan Kounen et est sorti en salle le 30 Décembre 2009. (J’ai d’ailleurs eu du mal à trouver un cinéma le diffusant encore à des heures décentes…)

Personnages principaux :

  • Anna Mouglalis : Coco Chanel
  • Mads Mikkelsen : Igor Stravinsky
  • Elena Morozova : Catherine Stravinsky

Synopsis :

L’histoire se déroule à Paris, en 1913. Coco Chanel se dévoue corps et âme à son travail et vit une grande histoire d’amour avec le fortuné Boy Capel. Au Théâtre des Champs-Élysées, Igor Stravinsky présente le Sacre du Printemps. Mais l’œuvre, trop moderne et anticonformiste, est conspuée par une salle au bord de l’émeute.

Sept ans plus tard, Coco est dévastée par la mort de Boy (décédé dans un accident de voiture). Igor, quant à lui, est réfugié à Paris, ruiné.
L’imprésario des ballets russes, Diaghilev, organise la rencontre des deux créateurs. Ils sont tout de suite, fasciné l’un par l’autre.

Coco propose à Igor de l’héberger avec sa famille (une femme tuberculeuse et leurs quatre enfants) dans sa villa de Garches. Le compositeur s’y installe et commence alors une liaison passionnée entre Coco et Igor…

Mon avis :

Je n’ai pas vu le premier film Coco avant Chanel, avec Audrey Tautou et réalisé par Anne Fontaine, donc je ne pourrais pas les comparer…

La fiction démarre sur les chapeaux de roues et illustre parfaitement le scandale du Sacre du Printemps, qui a tant fait polémique en 1913.
Mais je trouve que le reste de l’histoire est assez lent et les longueurs finissent par ennuyer.

Anna Mouglalis interprète une Chanel déterminée, autoritaire, froide et sa voix monocorde et rauque. Je ne sais pas si c’est une volonté ou non, mais je ne l’ai pas trouvé très expressive…
Le film doit relater une relation amoureuse entre une styliste et un compositeur (où la passion charnelle favoriserait la création). Cependant, l’interprétation et la réalisation restent décevantes : on a du mal à croire en cette histoire d’amour.

Sinon, on y trouve de magnifiques décors (notamment dans la maison de Garches) et de très beaux costumes.
La seule chose que j’ai réellement aimée dans ce film est la musique de Stravinsky ! (et aussi l’interprétation de l’actrice qui joue le la femme d’Igor)

Bref, en sortant de la salle de ciné, j’ai été contente de ne pas avoir payé ma place !
A voir une fois qu’il passera à la TV. Et à mon avis, il ne vaut pas le coup d’être acheté en DVD…