Critique du film Kick-Ass

Cela fait quelque temps que je suis allé voir Kick-Ass au cinéma, et je me suis enfin décidé à en faire ma critique. Pour rappel, Kick-Ass est sorti le 21 avril 2010 et est réalisé par Matthew Vaughn.

Synopsis Allociné :

Dave Lizewski est un adolescent gavé de comics qui ne vit que pour ce monde de super-héros et d’incroyables aventures. Décidé à vivre son obsession jusque dans la réalité, il se choisit un nom – Kick-Ass – se fabrique lui-même un costume, et se lance dans une bataille effrénée contre le crime. Dans son délire, il n’a qu’un seul problème : Kick-Ass n’a pas le moindre superpouvoir…
Le voilà pourchassé par toutes les brutes de la ville. Mais Kick-Ass s’associe bientôt à d’autres délirants copycats décidés eux aussi à faire régner la justice. Parmi eux, une enfant de 11 ans, Hit Girl et son père Big Daddy, mais aussi Red Mist. Le parrain de la mafia locale, Frank D’Amico, va leur donner l’occasion de montrer ce dont ils sont capables…

Critique :

Autant le dire tout de suite, je n’ai pas du tout accroché à ce film, mais surtout pas à l’histoire (et oui il y a des réfractaires partout…).

Lorsque j’ai vu pour la première fois la bande annonce de Kick Ass, je me suis dis « Pourquoi pas, ça à l’air bien », d’autant plus que je ne connaissais pas le comics. C’est donc avec une certaine motivation que je me suis rendu au cinéma pour une petite séance comics movie.

Le film commence assez bien avec la mise en place des personnages, un peu d’action et une bande son pas mal. Bref, tout partait pour le mieux.
Cependant, on s’est vite retrouvé avec du grand n’importe quoi : j’ai vite déchanté… !

A part Kick-Ass le super zéro, Red Mist son copier / coller version méchant, on se retrouve avec un Big daddy (Nicolas Cage) et Hit Girl sur-entrainés, à l’épreuve des balles et avides de vengeance. Gros fossé entre ces 2 groupes.

Concernant les scènes d’action du film : il y a des combats dans tous les sens, du sang et donc pas mal de violence. Moi, qui trouve ça bien d’habitude, cela m’a paru fade. Je dirais même que ça manquait encore de violence, des scènes vite passées, voire bâclées…

J’ai profité que Claire ait gagné le tome 1 du comics pour commencer à le lire, et là je confirme, la violence y était bien au rendez-vous : coups, cadavres, litres de sang… humm (non j’arrête cela fait un peu psychopathe ;-) ). Bref, Kick-Ass m’a vraiment plus attiré via le comics que part le film.

Conclusion :

Peut-être que revoir ce film pourrait me faire changer d’avis ? Peut-être que ce jour-là, je n’étais pas réceptif à ce genre d’humour et que, par conséquent je suis passé à coté d’un très bon film ? A l’heure actuelle, je n’en sais toujours rien… Peut-être que je céderais au blu-ray de Kick-Ass, va savoir ;-)

Au final, pour moi et vous l’aurez surement compris, Kick-Ass aurait pu s’appeler Super Asshole