Critique du film L’Immortel de Richard Berry

L’Immortel, est un film réalisé par Richard Berry, qui en est je pense à son 5ème film, en tant que réalisateur.

Le film (et la bande annonce) ont réussi à attiser ma curiosité, et bien qu’il soit sorti en salle le 24 Mars 2010, j’ai eu l’occasion d’aller le voir il y a 2 jours.

Synopsis :

Charly Matteï a tourné la page de son passé de hors la loi. Désormais, il mène une vie paisible et se consacre à sa famille. Cependant, un jour sur le chemin le menant à sa maison, son passé d’ex caïd le rattrape. Il est laissé pour mort, avec 22 balles dans le corps, dans le parking du vieux port à Marseille. Contre toute attente, il ne va pas mourir et décide de se venger…

Cette histoire est inspirée de faits réels et du roman du même nom de Franz-Olivier Giesbert, au cœur de Marseille. Le scénario s’inspire d’un épisode de la vie romancée de l’un des derniers parrains historique de la ville (Jacques Imbert dit Jacky le Mat).

Avis critique :

L’immortel est une surprise à la française ! La bonne annonce accroche bien. Et j’avoue avoir eu des doutes sur le film, mais ils se sont envolés peu à peu pendant le film.

Richard Berry offre un polar dont l’intrigue est connue d’avance par le public. Le scénario est assez bien ficelé amenant des causes à des conséquences logiques.
On retrouve un Jean Reno dans un rôle qu’il maitrise déjà bien et avec une grande classe. Kad Merad a un bon rôle de méchant et Marina Foïs joue magnifiquement son rôle de femme flic. D’ailleurs, tous les acteurs tiennent très bien leur rôle.

Le film est rythmé et prouve que la France peut se mesurer aux films internationaux du même genre. J’ai aimé l’ambiance assez noire du film, le changement de caractère qu’interprète Jean Reno et l’égocentrisme du personnage de Kad Merad et la surprise que nous offre Marina Foïs ex-Robin des bois!


En conclusion, on y découvre un peu le monde de la pègre, un peu d’exotisme et un scénario bien ficelé dans un univers assez sombre et un Jean Reno en grande forme!