Critique du film Mirrors 2 en DVD

Reçu il y a quelques jours, j’ai enfin pu visionner Mirrors 2, le film d’épouvante / horreur (sorti 3 ans après Mirrors). Bien entendu, je me suis refais une petite séance avec le premier opus, de manière à m’en rappeler et à voir si il existe des corrélations entre les 2 films (à part le titre et le mode opérateur des meurtres).

Pour rappel, Mirrors 2 est sorti directement en DVD le 05 janvier 2011. Le film est distribué par Cartel et réalisé par Victor Garcia (réalisateur de Retour à la Maison de l’Horreur et superviseur des effets spéciaux pour Hellboy). Contrairement au premier volet, qui a été réalisé par Alexandre Aja (La Colline a des yeux, Piranha 3D).
Au niveau des acteurs, nous retrouvons notamment : Nick Stahl, Christy Carlson Romano, Emmanuelle Vaugier, Evan Jones, Lawrence Turner et William Katt.

Synopsis :

Dans les miroirs… Les morts survivent… En attendant leur vengeance. Lorsqu’une jeune femme est sauvagement assassinée devant un miroir servant de portail vers le monde des morts-vivants, son esprit succombe à une rage meurtrière. Un par un, elle traque les hommes et les femmes responsables de son horrible mort, et met en œuvre sa vengeance sanglante, démembrant et éviscérant les coupables. Ils ne peuvent pas fuir… Ils ne peuvent pas se cacher… Ils ne peuvent pas se regarder dans une glace !

Quand Max, qui se remet peu à peu d’un accident traumatisant, est engagé par son père comme gardien de nuit dans un centre commercial, il commence à voir dans les miroirs du magasin le reflet d’une mystérieuse jeune femme…

Avis critique :

Premier constat, aucun acteur de Mirrors (le 1) n’apparait dans cette suite. Adieu donc Kiefer Sutherland aka « Jack Bauer » et bonjour Nick Stahl (John Connor dans Terminator 3 et Roark Jr dans Sin City).

Ensuite, comment peut-on faire un lien entre les 2 films ? C’est tout simple, comme par hasard, prendre le seul miroir qui a bien entendu résisté à l’explosion dans le premier MayFlower, pour le mettre tout naturellement dans le nouveau Mayflower, censé être inauguré en Louisiane
Autant le dire tout de suite, mettre un objet poisseux dans un nouvel endroit, lui apporte obligatoirement la poise.
Mirrors 2 ne suit donc pas vraiment le premier film. Il reprend uniquement le concept des reflets tueurs et leur mode opératoire.

Bref, passons maintenant au reste du film. Nick Stahl joue le rôle de Max, notre nouveau gardien de nuit. Au départ, il est déjà assez atteint psychologiquement, suite à son accident de voiture qui a couté la vie à sa fiancée. Rajoutez à cela les apparitions dans les miroirs, on se dit « OMG Pauvre gars » ou « ah ben vas te pendre mon gars ».
Ensuite, la différence entre le gardien de nuit du 1 et celui du 2, c’est que Max, lui, voit dans le miroir comment vont mourir les protagonistes. Pourquoi ? Vous le saurez en regardant le film…!

Concernant l’ambiance du film. Dans Mirrors 2, on ne ressent pas l’aspect pesant du 1. En effet, c’est du déjà vu, on s’attend forcement à ce qui va arriver, donc pas d’effet de surprise

Pour les meurtres en eux-mêmes sont bien mis en scène, mais nous savons dès le début qui va se faire « zigouiller ». Maintenant la façon dont ils vont mourir, ouais bof…, on est loin du 1, voire très loin.
Le film manque de rythme et de tension, les scènes trainent en longueur et ne sont pas assez gores (oui on peut le dire). Je trouve que rien que le meurtre d’Amy Smart dans Mirrors, renvoie au placard tous ceux du second opus. Enfin, c’est mon opinion en tout cas…

Au niveau des bonus : un making-of de 10mn (pour présenter le réalisateur et les intentions des producteurs) et un module technique de 12mn sur les effets spéciaux, ainsi que 2 minutes de scènes coupées. bref, rien de transcendant…

Conclusion :

Bref, vous l’aurez compris : j’ai particulièrement été déçu par Mirrors 2. Cet opus réalisé par Victor Garcia est largement en dessous celui made-in Alexandre Aja. Et dire que Garcia est le réalisateur du nouveau Hellraiser, j’ai déjà peur du résultat…