Critique du film Potiche de François Ozon

Grâce à Mars Distribution, j’ai pu assister à une des séances du film Potiche, réalisé par François Ozon, sorti le 10 Novembre 2010.

Ce long métrage français à un casting de choix :
Catherine Deneuve : Suzanne Pujol
Fabrice Luchini : Robert Pujol
Gérard Depardieu : Maurice Babin
Karin Viard : Nadège
Jérémie Renier : Laurent Pujol
Judith Godrèche : Joëlle Pujol

Synopsis :

En 1977, dans une province de la bourgeoisie française, Suzanne Pujol est l’épouse popote et soumise d’un riche industriel Robert Pujol. Il dirige son usine de parapluies d’une main de fer et s’avère aussi désagréable et despote avec ses ouvriers qu’avec ses enfants et sa femme, qu’il prend pour une potiche.

À la suite d’une grève et d’une séquestration de son mari, Suzanne se retrouve à la direction de l’usine et se révèle à la surprise générale une femme de tête et d’action. Mais lorsque Robert rentre d’une cure de repos en pleine forme, tout se complique…

Avis critique :

Potiche est l’adaptation de la pièce de théâtre du même nom, mise en scène par Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy et créée en 1980.
D’ailleurs, la mise en scène, un peu théâtrale, ne s’en détache pas assez à mon goût. Un peu à la manière de 8 femmes, mais le huis-clos et les chansons en moins.

Au niveau des acteurs, ils étaient tous très bien dans leur rôle et l’interprètent à merveille !
Beau retour à l’écran pour Catherine Deneuve, en femme bourgeoise et classe.
J’aime toujours autant Fabrice Luchini, surtout dans ce genre de personnage un peu sadique. Il fait un excellent patron impitoyable.
Et Gérard Depardieu à été une bonne surprise pour moi : d’habitude, il me débecte… ! Et là, il fait très bien syndicaliste / amoureux transit.
Quand à Judith Godrèche, elle m’a un peu énervé, et Jérémie Renier joue très bien le jeune homo refoulé.

Malgré quelques longueurs et 1 scène ou 2 complètements inutiles, le film nous permet de passer un bon moment de détente et nous assistons à plusieurs scènes et moments vraiment drôles.
Le film fait parfois un peu kitch et stéréotypé, mais il représente une bonne critique, comédie satirique de la société des années 1970-80, avec un côté féministe assez prononcé.
J’ai d’ailleurs beaucoup aimé les tenues et coiffures des différents acteurs ;-).

Conclusion :

J’avoue que si je n’avais pas eu les places, je ne serai pas allée voir Potiche. Mais j’aurai loupé un bon film français, léger, décalé et pétillant : une bonne surprise pour moi !