Critique du film Raiponce, le nouveau Disney

Dimanche matin, j’ai eu l’occasion d’assister à une projection en avant-première du dernier né des Studios Disney : Raiponce, réalisé par Byron Howard et Nathan Greno.
N’ayant pas eu le choix, je suis allée le voir en 3D

Le film raconte l’histoire de Raiponce, une jeune princesse qui possède une magnifique chevelure magique de 20 mètres de long. Depuis son enfance, elle est retenue captive par la mère Gothel.
Mais un jour, elle va rencontrer Flynn Rider, un bandit venu se réfugier chez elle, en haut d’une grande tour…

Avis critique :

J’avais hâte de voir Raiponce, et même si mon avis n’est pas très objectif lorsqu’il s’agit d’un Disney, j’ai beaucoup aimé le film ! Pour rappel, voici la bande annonce du film.

Dans l’histoire de Raiponce, on retrouve plusieurs détails et ressemblance avec le conte d’origine des frères Grimm. Mais il a été mis à la sauce Disney : émotions, rebondissements, magie, humour… Une modernisation du conte de fée très sympa !

Comme pour tous les Disney, nous avons droit à une magnifique bande sonore, mais ponctuée de nombreuses chansons. Chansons ou thèmes musicaux qui ne resteront pas gravés dans les mémoires…

Les deux personnages principaux sont dessinés comme les traditionnels héros de Disney. Par exemple, Flynn ressemble à Aladdin ou au Prince Eric de La Petite Sirène.
Raiponce fait beaucoup plus vieille que son âge (18 ans). Elle est plutôt jolie, naïve et très moderne ! J’ai bien aimé le côté princesse à pied nu, qui découvre les petites joies de la vie (l’herbe, l’eau, la brise…).
Quand à Flynn, il a un côté charmeur qui fait de lui un bon brigand.
A eux deux, ils représentent un des couples les plus romantiques de l’univers Disney !

Chaque personnage de Raiponce a une personnalité qui lui est propre. Et c’est pour cela que j’ai également beaucoup apprécié les personnages secondaires, comme Pascal le Caméléon bodyguard, Maximus, le cheval/chien justicier ou la bande de brigands qui ont des rêves plutôt singuliers.
Ces personnages attachants permettent d’ajouter une touche d’humour au film et créent des comiques de situation hilarants (pour les petits comme pour les grands).
Il n’y a pas de grand méchant, on se doute du déroulement de l’histoire (bah oui, c’est un Disney pour les enfants !), mais on apprécie les différents rebondissements.

Les messages véhiculés passent très bien : le désir d’émancipation et la volonté de réaliser son / ses rêves notamment.

Même si elle permet de mettre du relief et d’attirer l’attention sur les héros, la 3D est vraiment ressentie comme un gadget (exceptée pour la scène des lampions, que la plupart des enfants de la salle ont essayé d’attraper !).
Les décors et paysages sont très beaux et ne sont pas flous à cause de la 3D.

Conclusion :

Si vous avez aimé La Princesse et La Grenouille, allez voir Raiponce sans hésitation : nouveau retour à l’animation traditionnelle réussi ! Raiponce confirme la renaissance des studios Disney avec un conte musical plein de romance et d’aventure comme on les aime. Le film mélange à merveille les éléments de ses précédents grands classiques et ceux d’un conte très connu.

Film d’animation et histoire de princesse à voir et à revoir en famille : très bon Disney de Noël.