Critique film Adèle Blanc-Sec, de Luc Besson

Ce week-end, je suis allé au cinéma voir Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec, réalisé par Luc Besson. J’avais gagné mes places pour ce film sur le blog de Nivrae.

Synopsis Allociné :

En cette année 1912, Adèle Blanc-Sec, jeune journaliste intrépide, est prête à tout pour arriver à ses fins, y compris débarquer en Égypte et se retrouver aux prises avec des momies en tout genre. Au même moment à Paris, c’est la panique ! Un œuf de Ptérodactyle, vieux de 136 millions d’années, a mystérieusement éclos sur une étagère du Jardin des Plantes, et l’oiseau sème la terreur dans le ciel de la capitale. Pas de quoi déstabiliser Adèle Blanc-Sec, dont les aventures révèlent bien d’autres surprises extraordinaires…

Acteurs Principaux :

– Adèle Blanc-Sec : Louise Bourgoin
– Inspecteur Caponi : Gilles Lellouche
– Espérandieu : Jacky Nercessian
– Andrej Zborowski : Nicolas Giraud
– Dieuleveult : Mathieu Amalric
– Justin de Saint Hubert : Jean-Paul Rouve

Avis critique :

N’ayant jamais lu la bande dessinée Adèle Blanc-sec, c’est sans aucun préjugé que je me suis rendu au Kinépolis de Lomme, pour assister à la projection de cette adaptation réalisée par Luc Besson.

Le film commence doucement avec la présentation des quelques personnages par l’intermédiaire d’un narrateur. Cela m’a fait légèrement pensé à la façon dont commençait le film La Gloire de mon Père.

Moi qui ne connaissais pas Adèle Blanc Sec, je m’attendais, au vu de la bande annonce, à me retrouver avec un film à la Indiana Jones. Ben en fait non, la grande partie de cette BA correspond au 10-15 premières minutes du film, après on se retrouve avec un film mélangeant un léger humour, parfois une certaine lourdeur, mais au final une bonne histoire

Concernant l’histoire, je l’ai trouvé pas trop mal. En effet, une journaliste qui part à la recherche d’une momie pour guérir sa soeur, alors que les médecins de son époque ne peuvent rien pour elle; un scientifique qui a trouvé la fréquence pour communiquer avec l’esprit des morts et les réveiller… Bref, une histoire bien racontée, mais qui laisse quand même quelques aprioris sur les réelles intentions d’Adèle Blanc-Sec: Fait-elle cela réellement pour sa sœur ou juste pour son ego surdimensionné ?…

Au sujet des personnages, j’ai découvert dans celui d’Adèle Blanc-Sec, une femme assez imbue de sa personne, avec un léger ton hautain et moqueur. Ce personnage féminin m’a, il faut le dire, légèrement déplu. Après c’est peut-être son adaptation par Louise Bourgoin : à ceux qui ont lu les différents tomes de me le dire…
Mes personnages préférés ont donc été l’Inspecteur Caponi, Andrej (avec un j comme jardin ;-) ) et Justin de Saint Hubert. Ce dernier est d’ailleurs interprété par Jean-Paul Rouve, à qui le rôle semble convenir à la perfection.

Au niveau de la réalisation, j’ai bien aimé la manière dont le film est filmé, cela change des gros films d’action ^^. Concernant le Ptérodactyle, cette créature du jurassique est bien réalisée et animée. Cela ne m’étonne absolument pas lorsque l’on voit le travail réalisé dans les derniers films de Luc Besson. Par contre, léger bémol pour les momies, qui à mon impression, se déplaçaient un peu trop comme Maltazard

Conclusion :

Malgré quelques moments où j’hésitais entre rire et consternation, j’ai malgré tout passé un bon moment au cinéma. Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec est donc à conseiller à toute la famille. Et, comme dis précédemment : aux fans de la bande dessinée de me dire si cette adaptation est une réussite ou non…