Critique film Le voyage extraordinaire de Samy en 3D

Ce week-end, j’ai profité de l’opération 1Max2Ciné pour rattraper mon retard et me faire 2 films que je n’avais pas eu l’occasion de voir : Le voyage extraordinaire de Samy en 3D et Salt (dont la critique arrive bientôt !).

Cette opération de promo remplace la Rentrée du Cinéma. Tous les samedis de septembre, pour l’achat d’une place de ciné au tarif normal, vous obtenez une seconde place offerte. BNP Paribas prolonge l’évènement à tous les dimanches de septembre.
Attention, l’offre n’est valable que pour les moins de 27 ans, le même jour, dans le même cinéma, pour un autre film à une autre séance.
Si vous voulez en profitez, il ne vous reste plus qu’un week-end !

Bref, revenons à notre film : je suis allée voir Le voyage extraordinaire de Samy en premier. Le long-métrage belge est sorti dans nos salles françaises le 11 Août 2010.
Au niveau du doublage français, on retrouve Dany Boon (Samy), Elie Semoun (Ray), Olivia Ruiz (Shelly) et Guillaume Gallienne (personnages secondaires comme un poulpe, une mouette et le chat Alphonse).

Synopsis :

Le dessin animé raconte l’histoire de Samy, une petite tortue des mers. Dès sa naissance, Samy est confronté au danger, trouve et perd aussitôt l’amour de sa vie : la jeune Shelly.
Au cours de son incroyable périple à travers les océans, il va se faire des amis (Ray, notamment), rencontrer des humains et d’autres créatures… pour enfin revenir sur la plage qui l’a vu naître.

Avis critique :

Le Voyage Extraordinaire de Samy est un film d’aventure, avec de nombreux rebondissements et un léger arrière-plan d’histoire d’amour et d’amitié.
Le scénario est un peu simpliste, mais adapté aux enfants.

Le thème le plus développé dans le film est l’homme et son impact sur notre planète, ainsi que son interaction avec les animaux vivant en liberté. Tout ceci vu à travers les yeux d’une petite tortue complètement innocente.
Bref, un message écolo simple et efficace (cf : la marée noire et la pollution humaine).

Autre point intéressant du film est la cartographie où l’on retrouve le tracé du voyage de Samy. Ce qui permet de localiser le continent ou l’océan sur lequel il se trouve, pour les plus grands. Et pour ne pas perdre les plus petits, la carte est notamment agrémentée de petits dessins d’animaux.

Les dessins sont très beaux et le graphisme est très réaliste. Cette aventure marine nous offre de magnifiques images et nous dépayse (on passe des mers exotiques aux océans polaires).
Les tortues ressemblent assez fortement à Crush (et les autres petites tortues vertes) dans Nemo. D’ailleurs, j’ai trouvé que l’histoire et certaines scènes correspondaient beaucoup à ce film de Pixar…

En ce qui concerne la 3D, je l’ai trouvée assez bien réalisée. Elle nous permet une immersion totale dans le milieu sous-marin (super effets de profondeurs).
En plus de l’aspect graphique, la 3D joue beaucoup avec nous : on a un serpent qui nous arrive dessus, le bec d’une mouette… Les enfants dans la salle essayent d’attraper les hippocampes qui passent devant nous.
Cependant, j’ai parfois eu du mal à m’adapter aux effets 3D, où les images sont un peu floues…

Conclusion :

Très beau film familial et une réelle surprise : des personnages attachants et pas mal d’humour, de quoi passer un bon moment !
Je regrette juste l’absence du second degré de lecture : les petites blagues à la Shrek, uniquement compréhensibles par les plus grands 😉