Critique film The Social Network de David Fincher

Hier soir, je suis allée voir The Social Network, le dernier film de David Fincher (à qui l’on doit notamment : L’Etrange histoire de Benjamin Button, Panic room, Dans la peau de John Malkovich, Seven ou Alien 3).

Le film est sorti la semaine dernière sur nos écrans français, soit le 13 Octobre 2010.
Au niveau du casting, on retrouve notamment : Jesse Eisenberg (Bienvenue à Zombieland, Le Village) qui joue le rôle de Mark Zuckerberg, Justin Timberlake : Sean Parker et Andrew Garfield : Eduardo Saverin (Spider-Man 4, L’Imaginarium du Docteur Parnassus).
Avec également : Rooney Mara (Erica Albrigh), Brenda Song (Christy Lee), Max Minghella (Divya Narendra), Armie Hammer (Cameron Winklevoss) et Josh Pence (Tyler Winklevoss).

Synopsis :

Je pense que personne n’a pu passer à côté de l’info : le film The Social Network reprend la genèse d’un des plus célèbres réseaux sociaux : Facebook.

Mark Zuckerberg est un étudiant surdoué de l’Université d’Harvard. En Octobre 2003, il va créer un site en une soirée (bien arrosée) : Facemash, qui va rencontrer un énorme succès. Mais, très vite (pour des droits de reproduction et le respect de la vie privée), le site est fermé.
C’est pourtant à ce moment-là que né Facebook (thefacebook.com), qui va rapidement alimenter les discussions et s’installer sur les écrans des PC d’Harvard et d’autres universités des Etats-Unis, puis du monde entier.

Cette invention révolutionnaire va engendrer des conflits : revendication de sa paternité notamment. Avec à la clé, beaucoup d’argent…

Avis critique :

Il est clair que l’on ne va pas voir ce film pour la beauté des paysages ou la réalisation des cascades ou effets spéciaux… ! On a donc face à nous une belle histoire, surement un peu romancée, mais basée sur des faits réels.
Pour ma part, j’avais envie de connaitre comment Facebook a été conçu, dans quel but ou quel environnement, de voir l’ascension de son créateur… Même si on le sait déjà plus ou moins en lisant des articles ici ou là.

Les trois acteurs principaux (Jesse Eisenberg, Andrew Garfield et Justin Timberlake) jouent très bien leur rôle et on imagine très bien quelle était la vie des personnes qu’ils interprètent. Petit bémol pour Justin Timberlake que je n’ai pas vraiment aimé à l’écran…

On y voit notamment un Mark Zuckerberg, personnage plutôt solitaire, désintéressé par l’argent, trop franc, voire manipulateur et provocateur. Le film montre clairement qu’il a du mal à communiquer avec son entourage, qu’il est incompris : il fait limite autiste parfois… On a d’ailleurs parfois un peu du mal à suivre sa conversation…

J’ai bien aimé que l’on montre un peu à l’écran le côté technique de la création du site (hacking, algorithmes..). Mais sans trop nous embêter avec trop de détails.
Le film reste un peu trop objectif à mon goût : il n’y a pas de partie pris vis-à-vis du réseau social ou d’un de ces créateurs.

On n’a pas le temps de s’ennuyer : tout s’enchaine assez vite. La réalisation en flashbacks donne un réel dynamisme au film.
Il y a également quelques passages assez marrants, que ce soit au niveau des dialogues ou de la situation.

Conclusion :

En ressortant du film, je me suis juste demandé ce qui était réel ou fictif, car Marc Zuckerberg n’a pas participé à la réalisation du film. En tout cas, je n’ai pas vraiment envie de l’avoir comme ami, que ce soit sur Facebook ou IRL !
J’ai beaucoup aimé, à voir s’il plaira aux anti nerd et anti geek…

Pour info, le DVD et le Blu-ray seraient disponibles à la vente dès le 16 février 2011.