Critique I love you Phillip Morris, avec Carrey et McGregor

Vendredi soir, je suis allée au cinéma voir I love you Phillip Morris, grâce à des invitations « Studio Ciné Live », gagnées sur l’Express.fr. J’avoue que, sans cela, je ne serai pas allée le voir… et serai passée à coté d’un bon moment.
I love you Phillip Morris est un film réalisé par Glenn Ficarra et John Requa, sorti dans les salles obscures françaises le 10 Février 2010.

C’est notamment grâce aux financements de Luc Besson (producteur délégué) que le film a pu trouver un distributeur et voir le jour. Car, même après le succès de Brokeback Mountain, le sujet de l’homosexualité masculine est encore tabou à Hollywood.

Au niveau des acteurs principaux, pas besoin de les présenter !! On retrouve : Jim Carrey dans le rôle de Steven Russell et Ewan McGregor qui n’est autre que Phillip Morris.
On peut également citer Debbie Russell, la femme de Steven, jouée par Leslie Mann (Ursula Stanhope dans George de la jungle !).

Synopsis :

Histoire vraie de Steven Russel : un bon flic, marié et père de famille, bien sous tous rapports. Un jour, il est victime d’un accident et décide, à la sortie de l’hôpital, de vivre sa vie à fond et d’assumer son homosexualité. Il quitte alors sa femme, enchaîne les amants et les achats compulsifs, mais cela lui coûte cher ! Il se transforme alors en un ingénieux arnaqueur

Il va rapidement se faire pincer et est envoyé dans une prison au Texas. Il y fait alors la plus merveilleuse des rencontres : Phillip Morris, un jeune homme gay dont il tombe éperdument amoureux.
Mais, jusqu’où peut-on aller par amour?

Critique :

Cette comédie romantique m’a fait pensé à Arrête-moi si tu peux, où le personnage principal Frank Abagnale Jr est un arnaqueur professionnel, échappant toujours à la police.

Inspiré de faits réels, I love you Philip Morris est loin d’être uniquement un film traitant de l’homosexualité (ou du sida), même si on apprend d’une manière très brutale que Steven Russel est homosexuel…

Le film comporte beaucoup de clichés, mais ils ne sont jamais de mauvais goûts. Le sexe y est évoqué sans pudeur et plusieurs scènes sont assez crues.

Cependant, I love you Philip Morris est un film captivant, émouvant et déroutant. Il arrive à nous faire passer des rires aux larmes en moins de 5 minutes.
C’est aussi une très belle histoire d’amour, et on se laisse facilement attendrir par les (més)aventures de ce couple.

Jim Carrey nous propose ici une prestation épatante, mais sans en faire de trop, loin de ses excentricités habituelles. Le rôle de l’amoureux transit lui va à merveille (tout comme dans Eternal Sunshine).
Ewan McGregor, quant à lui, est attendrissant, fragile et touchant à la fois.