Critique Tête de Turc en Avant Première

Hier soir, grâce à l’invitation de WayToBlue,nous avons assisté à la projection en avant première de Tête de Turc à l’UGC de Lille.
C’est le premier film de Pascal Elbé en tant que réalisateur et il sortira le 31 mars 2010.

Synopsis Allociné & casting :

Un adolescent de 14 ans, un médecin urgentiste, un flic en quête de vengeance, une mère qui se bat pour les siens, un homme anéanti par la mort de sa femme voient leurs destins désormais liés.

Les événements s’enchaînent et tous seront entraînés par l’onde de choc…

Comme vous l’avez sans doute remarqué, ce n’est pas une comédie que nous propose Pascal Elbé mais un drame, policier avec notamment :
Roschdy Zem : Atom, Policier et frère de Simon (Go Fast, Indigènes …)
Pascal Elbé : Simon (L’Emmerdeur , Mes amis, mes amours…)
Samir Makhlouf : Bora, L’adolescent

Notre avis :

Comme je l’ai dit plus haut, on aurait pu penser que Pascal Elbé allait nous proposer une comédie, notamment à cause de ces nombreux films auxquels il a participé.

Et bien non, Tête de Turc est un film vrai, sans jugement sur les cités, où l’on peut voir de l’amour entre parents et enfants… un film rempli d’émotion !

Comme il nous l’a dit, il a voulu faire un film à hauteur d’homme sans leçon ni message. Je pense qu’il à réussi, même si chacun peut y voir un message. Dans tous les cas, ce n’est pas un film avec des clichés, des étiquettes ou raccourcis faciles sur les personnes… on ressent bien le fait qu’il aime ses personnages. Il a reussi à faire passer beaucoup d’émotion à travers le film. Les images et le cadre sont très soignés ; BRAVO !

Pour l’origine des personnages, je trouve également très judicieux d’avoir pris des Arméniens et des Turcs. En effet, ces deux pays (Arménie et Turquie) sont plutôt connus pour les conflits les opposants. Or ici dans le film, ils sont liés par l’événement de départ (le cocktail molotov jeté sur la voiture de l’urgentiste, ce qui peut correspondre à l’opposition de ces pays) et tendent à se rapprocher tout au long du film. Ce qui montre que malgré les événements passés, il y a un certain espoir de rapprochement entre ces populations.

Lorsque le générique de fin arrive, des questions subsistent, car le film fait réfléchir et ne nous donne pas tous les éléments de réponse sur un plateau comme certain film…

A la fin de la projection, Pascale Elbé arrive pour répondre à nos questions. On y apprendra beaucoup de choses comme la durée du tournage (: 6 semaines), le fait qu’il ait écrit le scénario en un an et demie. Et surtout, qu’avant toute chose, il a effectué de nombreuses recherches en amont avec des médecins urgentistes, des policiers, dans des cités…

Pour vous parler sincèrement, je pense que sans cette invitation nous ne serions pas allés voir le film de nous même… Et on serait donc passé à coté d’un grand film ! (Donc, merci encore une fois à WayToBlue).

Nous le conseillons aux personnes souhaitant voir un film rempli d’émotion, un film de cinéphile, bref à tous 😉