Critique Un balcon sur la mer en Avant Première avec Jean Dujardin

Lundi soir, j’ai eu la chance d’assister à une des séances d’Un balcon sur la mer en Avant Première, en présence de Jean Dujardin et de Nicole Garica (la réalisatrice).
Le film sort au cinéma le 15 Décembre 2010 et on y retrouve notamment :
Jean Dujardin : Marc Palestro
Marie-Josée Croze : Marie-Jeanne
Sandrine Kiberlain : Clotilde Palestro
Toni Servillo : Sergio Bartoli
Claudia Cardinale : La mère de Marc
Michel Aumont : Robert Prat

Synopsis :

Dans le sud de la France, Marc, marié et père de famille, mène une vie confortable d’agent immobilier. Au hasard d’une vente, il rencontre une femme au charme envoûtant dont le visage lui est familier. Il pense reconnaître Cathy, l’amour de ses 12 ans dans une Algérie violente, à la fin de la guerre d’indépendance. Après une nuit d’amour, la jeune femme disparaît. Au fil des jours un doute s’empare de Marc : qui est vraiment celle qui prétend s’appeler Cathy ? Une enquête commence…

La rencontre avec Jean Dujardin et Nicole Garcia :

La rencontre avec l’acteur Jean Dujardin et la réalisatrice Nicole Garcia a été assez courte (à peine 20 minutes). Ils sont passés en coup de vent pour nous parler un peu du film, et il n’y a même pas eu de question des spectateurs…

On y apprend tout de même que Nicole Garcia, elle-même née à Oran en Algérie, a voulu partager ses souvenirs et parler de la douleur de l’expatriation. Et pour cela, elle a réalisé ce thriller des sentiments, qui parle de l’enquête d’un homme à la recherche de sa mémoire et de son identité, et évoque aussi la question des pièges de la mémoire.

Jean Dujardin, entre deux pitreries (il n’écoute pas, prend des photos du public, s’excuse pour les fringues du film…) nous explique que ce film est un tournant de sa carrière d’acteur, qu’il a essayé quelque chose de différent, avec moins de fantaisie… Ce film lui a permis d’apprendre son métier et notamment de se découvrir.

Et après 2-3 dédicaces, ils sont partis aussi vite qu’ils sont arrivés, et nous on laissé visionner le film…

Avis critique :

Le film est un peu long. Il ne se passe pas grand-chose à part quelques rebondissements, que l’on devine d’ailleurs longtemps à l’avance : au milieu du film on se doute de la fin.
L’histoire est plutôt lente, mais je ne me suis pas endormie pour autant ;-) .

Par contre, j’ai été agréablement surprise par Jean Dujardin. On a l’habitude de la voir dans un tout autre genre de film et je l’ai trouvé plutôt sensible et crédible dans ce registre dramatique. Je l’ai redécouvert, et pour une fois il n’en fait pas des tonnes !
D’ailleurs l’ensemble des acteurs est assez bon, mais on n’arrive pas vraiment à s’attacher aux différents personnages.

Je trouve juste que l’histoire aurait pu être plus exploitée et que le terrible secret tant attendu, ne soit pas aussi « petit » et prévisible. On se rend trop vite compte de l’identité de Marie Jeanne.
Je pense également que l’Algérie et l’histoire autour de cette période ne prenne pas plus de place dans le film, notamment pour comprendre Marc une fois adulte.
D’ailleurs, on ne sait pas vraiment dans quel genre classer Un balcon sur la mer : (petite) histoire d’Algérie, drame, thriller, voire histoire d’amour… ?

L’histoire principale se double d’une sorte de fraude immobilière, que l’on a du mal à comprendre et qui n’est pas vraiment approfondie. On en arrive même à se demander ce que cela vient faire là…

Conclusion :

Je trouve que l’histoire est très intéressante, mais que l’idée de départ aurait pu être davantage exploitée. Si on ne m’avait pas invité à aller voir le film, je n’y serai pas aller. Et je pense que la rencontre avec Jean Dujardin à limite sauvé la soirée.
Je ne le déconseille pas Un balcon sur la mer, mais je ne le conseille pas non plus. Je suis assez mitigée, car c’est un beau film, et on n’a pas l’habitude de voir ce genre (moi en tout cas). Mais, il est un peu long et il s’essouffle parfois…