Dans les années 1980, Los Angeles se félicite de compter le célèbre O.J. Simpson parmi ses habitants. En parallèle, la violence inouïe de la police envers les Afro-américains ne fait que confirmer leur statut de citoyens de seconde zone. Alors que des émeutes éclatent, l’ancien sportif connaît un sort contraire : rien ne semble pouvoir ternir son image, même quand sa jeune épouse terrifiée appelle la police, en 1989, parce qu’il vient de la rouer de coups.

Be the first to review “Dans cette ville de violences policières”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

There are no reviews yet.