Dark Souls 2 ne serait pas plus dur

Allez promis : From Software n’augmentera pas la difficulté en cas de Dark SOuls 2.

Franc succès au Japon, Dark Souls s’est également bien classé dans les charts britanniques, et ce durant une période agitée. En attendant le mois prochain pour voir si le jeu s’en est également tiré aux USA, l’éventualité d’une suite n’a pas effrayé le game designer Hidetaka Miyazaki, interrogé par IncGamers sur le degré de difficulté de ce potentiel nouvel épisode.

« S’il y a une suite à  Dark Souls, je ne ferais pas le jeu plus difficile. Je pense que le degré de difficulté de Dark Souls a déjà  atteint le maximum, de plus il y a quelques passages qui sont déjà  trop difficiles, je pense ». Voilà  l’analyse sans concession fournie par celui qui était déjà  le directeur de Demon’s Souls. « Mais ça ne veut pas dire que je rendrais le jeu plus facile, je pense que ça le rendrait moins attirant. Le dosage de la difficulté sera un gros sujet de discussion, si la possibilité de faire une suite se présente. »

Particulièrement franc, le personnage reconnait ne pas avoir atteint l’équilibre rêvé en matière de game design en réalisant une suite ouverte à  Demon’s Souls.

« Pour ce qui est de faire ressentir aux gens un sentiment d’exploration, je suis assez convaincu que le design en monde ouvert a été un succès. Cependant, je dois admettre qu’il y a aussi des désavantages. Je ne vais pas dire lesquels, mais je pense que ce style d’environnement n’a pas été un succès total, car imparfait. Mon objectif à  compter de maintenant est de supprimer ces défauts pour atteindre le game design parfait. »

Miyazaki confie également en riant ne pas être très doué à  son propre jeu, et a bien mis 40h pour le terminer. Si vous ne savez pas quelle classe choisir au début du jeu, sachez que lui opte pour le Clerc, un pèlerin qui porte une masse et emploie des sorts de guérison.