David Cage : le feedback pas prioritaire

David Cage parle du rapport entre la vision créative de l’auteur et l’opinion des consommateurs.

Beyond s’annonce comme une aventure narrative et cinématographique dans la lignée de Heavy Rain, le précédent jeu de Quantic Dream. Selon David Cage, cette nouvelle production n’a pas été développée sur la base de ce que la population a pensé, en bien comme en mal, de Heavy Rain. S’il dit avoir été inspiré par ses différentes discussions avec les joueurs de Heavy Rain, David Cage préfère maintenir sa propre vision plutôt que de trop écouter les critiques et recommandations du public.

« Si Heavy Rain avait été un désastre complet, j’aurais probablement pensé autrement. Mais en fait, il faut essayer de ne pas trop se laisser influencer par le feedback, parce qu’autrement vous devenez un employé du marketing. C’est comme si j’avais ma liste de choses que les gens veulent et ne veulent pas et que je me contentais de cocher les cases pour essayer de les rendre heureux. Ce n’est pas comme ça que je fonctionne et je ne pense pas qu’une personne créative puisse fonctionner ainsi. Vous devez faire ce en quoi vous croyez ou bien allez là où votre instinct vous guide », a déclaré le Français durant une conférence à Sydney.

L’année dernière, ce sujet avait été largement soulevé par l’épisode Mass Effect 3 et la fameuse révolte communautaire suscitée par la fin du jeu. Devant la virulence des critiques, BioWare avait fini par céder avec un certain pincement au coeur en retravaillant la conclusion de la trilogie. Certains créateurs comme Peter Molyneux estimaient alors que les auteurs auraient dû s’en tenir à leur choix, en dépit du mécontentement des consommateurs.

Le 24/09/2013 à 02:10:47 – Par Steeve Mambrucchi @Steeve_JVN