DayZ : terribles (et hilarantes) anecdotes

C’est en situation de crise que l’on découvre la vraie nature des hommes. Autant dire que ce qui se passe dans DayZ n’est pas toujours folichon…

Bien qu’à l’état d’alpha (la bêta n’est pas prévue avant la fin 2014), la version stand alone de DayZ est rapidement devenue succès. A l’heure actuelle, le site officiel indique que 900.000 personnes ont craqué pour le titre, confirmant que le survival MMO sera assurément l’un des gros jeux des années à venir. Quoiqu’il en soit, le soft reflète la cruauté de l’être humain en situation de survie, comme par exemple cette vidéo où un groupe s’amuse à organiser un match à mort entre deux autres joueurs parce que… ils portent tous les deux une veste jaune. Non, ce n’est pas vrai, je n’ai pas rigolé en regardant la vidéo.

Bref, les situations « cocasses » ne manquent pas dans DayZ, et pour s’en convaincre il suffit de lire les avis des joueurs sur Steam, comme l’indique Kotaku. Voici quelques-unes des perles que l’on trouve :

« J’ai passé une demi-heure à me prendre pour un train, en courant le long d’un chemin de fer au sud de Cherno. Ma monotone existence en tant que train m’a ennuyé, alors j’ai essayé de me suicider en sautant d’une falaise. Je ne suis pas mort, j’ai juste eu les deux jambes cassées. J’ai passé les dix minutes suivantes à me trainer au sommet de la falaise pour à nouveau sauter dans le vide. »

« Je suis mort de faim parce que je n’arrivais pas à ouvrir ma boîte de haricots. »

« Se faire tirer dessus pour des haricots : le jeu vidéo »

« Le seul jeu où un mec à moitié à poil court vers vous en criant « Leroy Jenkins », avant de vous rendre inconscient d’un coup de batte et de voler votre inventaire. »

« J’ai couru en sous-vêtements après un mec avec une hache parce qu’il avait dit que mes sous-vêtements étaient tâchés.
10/10 »

« Un gars m’a fait manger une banane pourrie et j’en suis mort. »

« J’avais soif alors je me suis vaporisé du désinfectant dans la bouche et je suis mort. »

« Je suis entré dans une pièce de nuit, et alors deux types sans pantalon ont commencé à me taper dessus à coups de pelles en chantant des chants tribaux. »

Et le grand perdant du jour est :

« On m’a tiré dessus pour trois boites de haricots, j’ai survécu seulement pour être menotté par les trois mêmes mecs qui m’avait shooté dans le genou.

Alors que je gisais à terre me demandant si j’allais survivre à cette rencontre avec des bandits de Cherno, on a enlevé le pantalon de mon corps presque mort, ce qui a été rapidement suivi par un flux de fruits pourris introduits dans ma gorge puis par du désinfectant pour nettoyer tout ça.

Quelques secondes plus tard, mes ravisseurs ont été shootés par un héros, le héros est venu vers moi, m’a regardé dans les yeux alors que je le fixais moi-même, et il a enlevé mes menottes. J’ai alors cru qu’il allait me prendre dans ses bras. Mais alors, plus rapide que le claquement d’un fouet, il m’a explosé le crâne et m’a volé mes haricots.

11/10. J’y rejouerai. »

Bref, tout se résume avec cette autre commentaire :

« Simulateur de la Nature Humaine 2014 »

Si vous comprenez l’anglais, n’hésitez pas à aller faire un tour sur Steam pour lire d’autres perles de ce genre.