Dead or Alive Dimensions annulé en Suède

Lubrique, mais en rien pornographique, Dead or Alive Dimensions fait les frais de la peur de la polémique dans plusieurs pays nordique.

Dead or Alive Dimensions ne sera pas lancé en Suède, au Danemark ou en Norvège. Ainsi en a décidé Nintendo, qui craint une possible polémique impliquant la notion peu flatteuse de pédopornographie. « Nintendo Europe a décidé de ne pas sortir le jeu en Suède pour différentes raisons. Cependant, ils ne veulent pas donner de détails concernant cette décision », annonce le distributeur nordique Bergsala à  Eurogamer.

Nintendo n’évoque donc pas directement le problème, mais celui-ci est connu. C’est une fâcheuse actualité qui semble avoir desservi le jeu de la Team Ninja. Récemment en Suède, un traducteur de manga de 27 ans a été arrêté après que la police ait découvert des images qualifiées de pédopornographiques dans son PC. Il ne s’agissait en aucun cas de photos de véritables enfants, mais de dessins, notamment de hentai. La loi a considéré que ce matériel fictionnel devait être perçu de la même façon que de véritables photos pornographiques qui impliqueraient des mineurs.

Dans le cas de Dead or Alive Dimensions, deux choses ont effrayé Nintendo suite à  cette affaire. Le mode Showcase, qui permet de prendre en photo ses héroïnes sous tous les angles, comme dans Dead or Alive Paradise, et le fait que les biographies officielles de plusieurs héroïnes indiquent que certaines sont mineures. Ayane a 16 ans, Kasumi et Kokoro en ont 17. Oui, depuis le temps que la série existe, elles ne grandissent pas vite.

Quelques semaines plus tôt, le communiqué officiel de Nintendo présentait le mode Showcase de façon évidemment innocente : « Les joueurs pourront s’émerveiller devant une myriade de figurines en relief 3D et surtout sous tous les angles où chaque personnage du jeu prend la pose au milieu de 17 décors différents. Cerise sur le gâteau, vous pourrez prendre en photo et en relief 3D vos personnages préférés pour immortaliser ces moments intimes ! »