Des détails sur Resident Evil 6

L’ordre des trois campagnes de Resident Evil 6 ne sera pas imposé au joueur. Préférez-vous commencer par l’action totale avec les militaires Chris et Piers ou bien par l’angoisse en accompagnant Leon et Helena ? A moins que l’idée de jouer avec une Sherry adulte et le fils de Wesker soit plus forte que tout.

Resident Evil 6 ne se montrera sans doute plus avant le salon E3, mais le dernier numéro de PSM3 rapporte quelques détails supplémentaires par rapport à  la présentation du mois dernier. Avec une grosse information à  la clé : les trois campagnes du jeu pourront se jouer dans n’importe quel ordre, alors qu’on s’attendait plutôt à  une structure entrecroisée nous faisant passer d’un binôme à  un autre au gré de la narration. En fait, avant que tout le monde ne se retrouve en Chine, le joueur aura le choix de commencer avec le duo de son choix.

#1 Jake Muller, alias Albert Wesker Junior, se trouve dans un Etat fictif nommé Edonia. Ce pays d’Europe de l’Est est celui dans lequel Jake a vu le jour. Son sang spécial ayant la propriété de contrer le C-Virus, le fiston de Wesker est l’homme le plus convoité de la planète, en cet an de grâce 2013 où le bioterrorisme est à  son apogée. Entre les groupes à  sa poursuite et la guerre civile locale, sa campagne est une grande histoire de fuite. A ses côtés, une jeune fille dont le nom renverra les fans aux heures agréables de l’ère PSone : Sherry Birkin. Fillette du scientifique à  cause de qui tout a dérapé dans Resident Evil 2, Sherry fait son grand retour dans la série, et pas en tant que figurante apeurée. Sherry est en effet décrite comme tout aussi mutante que Jake (à  cause du G-Virus, dans le cas de la blonde) et possédant de nombreuses immunités biologiques. Selon PSM3, la campagne de Jake et Sherry serait grandement basée sur le corps à  corps grâce à  la force surhumaine de ces deux protagonistes, et c’est à  l’E3 que Capcom révèlera en quoi cette paire se joue différemment des deux autres binômes. Sherry est devenue un agent du gouvernement américain, mais a gardé un caractère protecteur et dévoué qui l’oppose totalement au très détaché et individualiste Jake. Le producteur Eiichiro Sasaki promet bien des oppositions de style entre ces deux-là .

#2 L’objectif de tout le monde dans Resident Evil 6 est de se rendre en Chine, mais Chris Redfield sera déjà  sur place dès le début de sa campagne. L’hélico du BSAA le dépose dans la ville fictive de Lanshiang, où le C-Virus a commencé à  faire des dégâts. Comme on le sait, cette campagne représente la partie la plus militaire et action du jeu. Il suffit de rappeler que les J’avos, nouvelle sorte de mutants, sont assez évolués pour agir en équipe et utiliser des armes à  feu. Sans parler de leurs membres qui s’étirent de façon imprévisible, rendant la notion de couverture plus délicate. Chris débarque en Chine l’esprit préoccupé. Six mois plus tôt, un événement important s’est produit dans sa vie alors qu’il combattait dans une autre partie du monde. Le mystère reste total sur ce qu’il s’est passé (on a bien une idée, mais…) mais son camarade le sniper Piers Nivens est en tout cas au courant. Cet événement aura des répercussions sur la détermination de Chris lors de sa lutte contre le bioterrorisme. A la fin du trailer, on le voit ainsi en conflit avec Leon Kennedy. Chris veut en finir ici et maintenant avec leur adversaire, tandis que Leon veut le capturer et obtenir un procès.

#3 Mais avant que Leon ne puisse pointer son arme dans la direction de Chris, son aventure débutera aux USA, sur le campus de Tall Oaks. Encore un lieu fictif, bien sûr. Histoire de bien commencer la journée, Leon est forcé d’abattre son ami le Président des états-Unis, transformé en zombie. Dommage, celui-ci avait prévu un discours public pour faire la lumière sur les événements de Raccoon City. Dans son éternelle malchance, Leon a quand même le chic pour se retrouver à  nouveau en agréable compagnie, celle de Helena Harper. Cet agent secret a des choses à  se reprocher mais mettra du temps avant de se confier à  Leon. Ce binôme est peut-être le plus chanceux puisque le cadre nocturne et isolé de Tall Oaks, ville désormais composée de 70 000 zombies, est celui dans lequel la tension et la peur seront les plus travaillées.

Ada Wong ou Carla Radames ?

A la fin des trois scénarios, le jeu continue donc en Chine, à  Lanshiang, où une brune presque familière semble organiser l’attaque. Presque familière, car pour le moment rien ne prouve que cette dame est bien Ada Wong. De la même façon que Capcom a fait croire à  beaucoup de monde que Sherry était Ashley de Resident Evil 4, le fait que la méchante brune du trailer ressemble à  Ada pourrait être un leurre. PSM3 avance ainsi le nom de Carla Radames, qui serait un clone de Miss Wong. Si le nom de Carla Radames est à  prendre très au sérieux, c’est parce qu’il est apparu, en même temps que le reste du casting, sur un forum portugais dès janvier 2012, la fuite étant l’oeuvre d’un traducteur employé par Capcom.