Dossier Gamescom 2012 Tomb Raider : J’ai pu y jouer

Accueil » Blog Jeux Vidéo : Actu, Test et Bons Plans » Tests & Reviews des Jeux Vidéo » Preview » Dossier Gamescom 2012 Tomb Raider : J’ai pu y jouer

Tomb Raider tâche de retrouver la voie du succès avec un reboot en bonne et due forme pour la très belle Lara Croft. Pour cette Gamescom, nous avons eu le plaisir d’aller à la rencontrer de ce redémarrage de la série qui promet de faire des étincelles. Qu’elles ont été nos découvertes, nos avis et comment sommes nous sortis de cette expérience. Réponse dans ces quelques lignes.

La fin d’une époque

Lara Croft telle que nous la connaissions, c’était la femme qui n’a peur de rien, sûre d’elle, avec ses flingues et ses acrobaties légendaires. Mais avec le temps, la pulpeuse aventurière avait perdu de sa superbe et avait même connu un trou noir en terme de succès critique.

L’occasion pour les développeurs de repartir de zéro sur des bases nouvelles et en redéfinissant leur héroïne. Ainsi naquit le projet très sobrement nommé Tomb Raider, volonté affichée de reconquérir un public déçu de l’évolution de la saga. C’est dans ce contexte que nous avons été accueillis par Square Enix pour tester une longue démo de ce Tomb Raider, qui nous avait tant fait envie lors de son annonce.

Avant de parler de la démo en elle-même, il faut noter, pour rester dans la comparaison, qu’à la place d’une Lara insaisissable, nous avons ici droit à une héroïne qui montre sa faiblesse, semblant même parfois dépassée par les événements. On sort donc du cliché de la femme fatale à qui rien ne résiste, même le look de la belle subit la loi de ce changement radical, au même titre que la taille de bonnet de la demoiselle, bien moins disproportionnée, c’est les associations féministes qui vont être contentes !

Une démo qui a du punch

Tout commence alors que Lara s’écrase sur une sorte d’île recouverte de paysages sauvages, à dominante de forêt, elle doit alors faire avec une blessure pour s’en sortir, pour se faire elle va d’abord trouver un camp de base et explorer les environs. Au programme : Acrobaties maladroites sur une carcasse d’avion suspendue dans les airs, découverte d’une maisonnette un peu glauque dans la forêt environnante ou encore récupération d’un arc sur un cadavre suspendu par les pieds au sommet d’un arbre. Autant dire que nous n’avons pas chômé.

La récupération de l’arc constitue un tournant car il s’agit de la première arme de Lara et marque le début de l’aspect survie du titre. Dans la foulée, vous devez apprendre à chasser pour que Lara mange à sa faim, cette phase est assez intéressante et fun à jouer, même si cela ne devrait pas plaire aux associations de défense des animaux (tout le monde ne peut pas être content), la faune est plutôt nombreuse et bien reproduite dans ses animations et son comportement.
A noter, une petite phase d’infiltration où il vous faut vous faufiler sans être remarqué, une phase faisant furieusement penser aux phases avec l’Épouvantail de Batman : Arkham Asylum.

Au niveau technique, plusieurs petits détails ne trompent pas quand à l’implication des développeurs dans leur bébé, comme le fait que Lara voit la boue de l’eau sale lui coller sur la peau et les vêtements après avoir trempé son corps entier pour explorer un souterrain.

Disons le tout net, cette démo nous a carrément donné l’eau à la bouche, reste à voir ce que vaudront les autres parties du jeu, mais le doute ne semble plus permis et nous devrions revoir une Lara enfin plus en forme !

Partager ce post
Articles Similaires
0
0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Thanks for submitting your comment!