Dying Light, on massacre du zombie

Dying Light le survival ultime !

Depuis quelques années la scène cinématographique reviens au bon vieux zombies avec des films comme World War Z, je suis une légende et des séries comme Walking dead qui nous fait trembler chaque soir d’épisode il fallait bien que le jeu vidéo nous offre une bonne dose au niveau de ce que fait le 7eme art ! Exit Résident Evil , Dying light s’impose comme la nouvelle référence.

Des bonnes idées reprises un peu partout, l’excellente jouabilité et le style emprunté à Mirror Edge sortie il y a quelques années sur ps3 est ici mis en avant avec un univers bien plus approprié.

Cette vue FPS totalement immersive vous implique au plus au point, vertige et palpitations garantie. Le monde ouvert à la Farcry 4, n’y est pas pour rien non  plus sans oublier une immersion sonore aux petits oignons !

 

L’histoire :

Dans Dying light  vous êtes Kyle Cran un employé d’une organisation gouvernementale (GRE) propulsé au sein de la ville d’Haran dévastée et envahit de sa population transformée en zombies…

Votre objectif est d’aider les quelques survivants isolés dans certaines parties de la ville et encore non affectés par ce virus. En fond de tableau bien sur vous devez trouver un antidote afin d’éradiquer ce fléau.

 

Des ennemis zombies en tout genre :

Vos ballades dans la ville ne seront pas de tout repos malgré une agilité en progression tout au long du jeu vous n’êtes pas à l’abri de mauvaises rencontres.

Bien sur la plupart des zombies sont plutôt lent et ne vous poserons pas tant de problème que ça sauf quand ils sont en bande, en revanche d’autres types de zombies viendront vous créer plus de problèmes.

Des virulents par exemple qui vous courserons et feront preuves d’agilité pour vous suivre n’importe où, les colosses avec des énormes masses en pierre qui d’un seul coup porté vous mettrons sur le carreau, sans oublier certains zombies qui boyaux dehors exploserons si vous les approchez de trop près.

Vous ne manquerez pas leurs congénères qui vous crache des boules d’acide, bref il y aura de quoi faire pour vous défouler mais pour cela il vous faudra être armé.

Niveau Armement :

Justement vous êtes dans une ville en ruine mise en quarantaine et vous n’allez commencer votre aventure qu’avec un armement de base genre tuyau de gaz, autant vous dire que vous n’irez pas loin avec ça et qu’il faudra trouver bien mieux.

Ça tombe bien, qui dit ville dévasté dit armement en tout genre disponible. Vous trouverez au grès de vos ballades des armes disséminées dans des coffres en tout genre, mais aussi dans des recoins de maisons, sur des cadavres ou dans les épaves de voitures.

Bref chaque recoin vous réserve des surprises qui iront du simple tuyau de gaz en passant par la barre à clou mais aussi du couteau, de la hache, de la batte de baseball plus ou moins résistante en passant par des fusils d’assauts , grenades, cocktails Molotov couteau bref un bel attirail pour vous défendre et réaliser vos missions avec brio.

Comme un Rpg, vous pourrez upgradé vos armes, un gros plus pour les rendre plus résistante mais aussi les coupler à des tazers électriques ou encore à des lames etc etc…à vous de faire marcher votre imagination ! Une batte équipée d’un tazer il y a de quoi rigoler….

Vous pourrez bien sur aussi jouer avec le décor, une flaque d’eau devient idéal si vous l’électrisé afin d’électrocuter un ennemi.

Une flaque d’essence devient idéale pour y jeter une bombonne de gaz que vous aurez au préalable préparé à exploser afin que celle-ci explose en enflammant la fameuse flaque d’essence et son baril !

Vous l’aurez compris Dying Light va aussi vous donnez tout les bon moyens de faire le ménage sur vos amis les morts vivants !

Ah oui j’oubliais, ne sous estimez pas les piques installés un peu partout dans les rues …ils sont bien pratiques pour empaler du zombie.

 

Un Cycle jour/nuit et une météo changeante :

Dying Light vous offrira une expérience nocturne des plus effrayantes, en effet le soleil couchant arrivant vous serez prévenu par radio par vos collègues de la nécessite de vous trouver une planque pour la nuit.

Au premier abord, on a vraiment envie de suivre leurs conseils, des cris d’angoisses, des grognements et des hurlements de zombies bien gore ne vous donnerons pas envie de sortir de votre planque mais…

Et oui tout est prévu pour que vous sortiez, équipé d’une lampe torche et ultra violet pour calmer les plus virulent des zombies la nuit tous vos actes auront leurs points doublés, pour faire simple vous pourrez acquérir la nuit plus facilement des points d’agilités, de force pour faire évolué votre personnage encore plus !

Pour le reste vous alternerez entre grand soleil et pluie battante bref une vrai ambiance ….d’ailleurs vous pourrez faire passer la journée ou la nuit plus rapidement quand vous serez dans une planque équipé de couchette !

 

Une jouabilité excellente :

Sans une jouabilité fluide Dying light ne serait rien, heureusement les développeurs on parfaitement maîtrisé cet aspect, vous courrez, sautez, glissez, vous accrochez etc… et le tout sans aucun problème bref un point fort. On prend énormément de plaisir à sauter de toit en toit ou se jeter tout pied en avant sur la tête du premier zombie qui arrive. Le jeu est fluide même quand des hordes de zombie vous entourent et vous attaquent, que du bonheur.

Des décors fabuleux :

Haran vous offrira de sublime panorama, des vues d’altitudes en haut de la plus haute tour de Haran où de ponts suspendus à vous donner le vertige. Sans oublier des couchers de soleil dans les ports de la ville.  La ville est vraiment bien réalisée, les décors sont soignés et les décors fournis en détails bref vous allez vous régalez !

 

 

Une aventure aux multiples possibilités

Votre aventure est donc un savant mélange entre le mode solo et les quêtes annexes, coopérations Dying light vous offrira des heures et des heures de jeu.

Il s’en dégagera deux possibilités de jeu, les plus peureux d’entre nous se verrons cantonnés à de petite mission de jour sans trop de risque et resterons sur la quête principale.

Pour les plus aventuriers il y aura de quoi faire entre les quêtes nocturnes, les courses poursuites de traqueur nocturne dans les rues escarpées de Haran et les attaques de traqueurs …

Un vrai jeu pour les + de 18 ans initiés qui aiment quand ça saigne, ça crie, ça brûle et ça tabasse sec !

Vous trouverez ma vidéo de test dessous, alors motivé pour venir à Haran ?

 

[wc_box color= »secondary » text_align= »left »]

Si tu kiffes le blog geek, tu pourrais aimer aussi:

Mon avis sur l’ombre du mordor: la terre du milieu

Ori and the blind forest, le gaming poétique

La coupe du monde de rugby 2015 a un jeu

[/wc_box]

 





A propos de Mister Bazar
Mister Bazar

Passionné par les jeux vidéo, l'high-tech et le cinéma, je te donne au quotidien mon avis sur l'actualité, mes tests et mes bons plans. Le but étant d'être au top de la geek'attitude !