EA : lourdes pertes malgré la next gen

Malgré son rôle très important dans le démarrage en force de la PS4 et de la Xbox One, EA dévoile de lourdes pertes au dernier trimestre 2013. Et Titanfall ne sauvera pas l’année fiscale.

Avec FIFA 14, Battlefield 4, Madden NFL 25 et Need for Speed Rivals, EA s’adjuge le titre d’éditeur numéro 1 sur consoles nouvelle génération pour le mois de décembre. Les jeux EA représentent ainsi 40% des ventes software sur PS4 et 30% pour la Xbox One fin 2013, aux USA mais aussi en Europe dans des proportions similaires. Cet investissement sur la nouvelle génération n’est cependant pas payant à court terme pour le géant américain. Le dernier trimestre de l’année s’avère en effet dévastateur avec une perte nette de 308 millions de dollars, contre une perte de 45 millions de dollars l’année précédente.

La perte est également effective sur l’année calendaire 2013 (-36 millions de dollars) quand EA gagnait encore 175 millions de dollars en 2012. Le départ canon de la PS4 et de la Xbox One n’a donc pas suffi à compenser la baisse de la génération PS360. Le CFO Blake Jorgensen reconnaît par exemple que les ventes de Battlefield 4, FIFA 14 et Need for Speed Rivals se sont montrées insuffisantes sur PS3 et Xbox 360, tandis que le succès de ces mêmes titres clés sur PS4 et Xbox One a dépassé les attentes. Le fait que FIFA 14 sur PS4 parade en tête des ventes aussi bien au Royaume-Uni qu’en France tend à lui donner raison.

Reste le motif de satisfaction de la « transition digitale » avec des revenus numériques qui n’en finissent plus d’augmenter pour atteindre 517 millions de dollars sur le trimestre (+27%). La famille Ultimate Team (FIFA, NFL et Madden) étant à créditer pour cette hausse, tout comme les 1.6 million d’abonnés à Battlefield Premium. La section mobile et portable est également en hausse de 26% sur le trimestre (125 millions de dollars).

Alors que EA en est à 359 millions de dollars de pertes depuis avril, le groupe estime pouvoir boucler son année fiscale le 31 mars sur un déficit un peu plus léger à hauteur de 160 millions de dollars. Tel sera donc le rôle de Titanfall pour EA : limiter l’hémorragie.

Le 29/01/2014 à 02:03:47 – Par Steeve Mambrucchi @Steeve_JVN