EA n'a pas envie d'annualiser les Battlefield

Contrairement aux Call of Duty d’Activision ou aux Assassin’s Creed d’Ubisoft, Electronic Arts ne veut pas sortir des épisodes de Battlefield tous les ans.

L’une des grandes stratégies d’EA qui fait sourire maintenant a été d’annoncer une alternance entre les licences Battlefield et Medal of Honor d’une année à l’autre, une alternance qui n’aura pas survécu à la déconvenue Medal of Honor Warfighter. Pour contrer les Call of Duty, EA ne compte donc pour l’instant que sur Battlefield, la tentation d’en faire une série annuelle pourrait donc chatouiller l’éditeur. Mais lors d’une conférence, Blake Jorgensen a suggéré que ce n’était pas dans les plans de sa boîte, soulevant divers arguments contre une telle annualisation. Déjà, il faut au moins deux studios pour assurer un tel rythme, et EA n’a pas envie d’éparpiller ses talents. Ensuite, EA veut la jouer plus fine que les autres et sait qu’annualiser une licence peut la détruire. Enfin, l’éditeur parie sur l’abonnement Battlefield Premium et les DLC pour capitaliser pendant deux ans sur une même itération de la série.

Ces arguments font plaisir à entendre du point de vue du joueur (à condition de savoir patienter), mais un peu moins pour les actionnaires qui n’y voient qu’un trou béant une année sur deux dans le calendrier des sorties. Electronic Arts assure donc avoir de quoi compenser l’année prochaine avec Titanfall, Dragon Age : Inquisition ou encore UFC. Electronic Arts ne manque pas non plus de rappeler qu’ils ont la licence Star Wars.

[Source : Seeking Alpha, via MCV]

Le 20/11/2013 à 16:21:43 – Par Jean-Baptiste Pochet @moustachaman