EA voit les jeux comme des « organismes vivants »

S’il se refuse encore à employer le terme de « service », le COO d’Electronic Arts souligne quand même une évolution du jeu vidéo.

Lors d’une interview vidéo avec le site Engadget, Peter Moore s’est exprimé sur la façon dont il voyait les jeux à venir sur la prochaine génération. Bien qu’il se refuse à les définir comme « services », il emploie des mots au final assez proches. Pour lui, le joueur obtient dans un premier temps, par disque ou téléchargement, non pas un « jeu » mais un « client », dont le contenu sera renouvelé régulièrement. Ces propos ne sont pas sans rappeler ceux de Shuhei Yoshida, qui trouvait que les jeux tendaient de plus en plus à s’orienter vers les services.

On ne peut que constater ici une évolution de plus en plus marquée du jeu vidéo avec la prochaine génération. De moins en moins lié à son support ou à un support, de plus en plus dépendant du contenu rajouté après sa sortie, payant ou non. Si l’on n’atteint pas encore le statut de service, on s’éloigne néanmoins de celui de produit qui se suffit à lui-même. Et surtout, de plus en plus dépendant d’un disque dur et d’une connexion Internet. Mais cette philosophie pourrait aussi permettre de rendre les sorties moins courantes pour ceux chez qui c’était devenu un réflexe (quand bien même Moore parle toujours de sortir des suites pour « rafraichir » l’expérience), tout en décourageant du même coup la revente de ce qui, au final, n’est plus l’ensemble du jeu acheté.

Une dernière phrase, prononcée par Moore, illustre bien ce changement clair de politique, on vous laissera juger cela : « nous ne délivrons plus d’expériences offline ».

Le 27/08/2013 à 11:41:01 – Par Antoine Trempé