Elden Ring : des combats aussi durs qu’angoissants ? From Software explire comment il a voulu réduire le stress du jeu

Accueil » Blog Jeux Vidéo : Actu, Test et Bons Plans » Actualité des Jeux Vidéo » Elden Ring : des combats aussi durs qu’angoissants ? From Software explire comment il a voulu réduire le stress du jeu

La difficulté des jeux de From Software (Dark Souls, Sekiro, Bloodborne…) fait débat depuis des années. La prochaine production du studio japonais, Elden Ring, présentera sans doute une difficulté… et le producteur Yasuhiro Kitao revient sur cette production sous un angle stressant.

Des combats toujours autant difficiles mais moins angoissants

Avec Elden Ring, From Software fait quelque chose de nouveau : un monde ouvert massif attend les joueurs à partir du 25 février (jour du lancement du jeu) comme en témoigne cela. Malgré quelques nouveautés, Elden Ring semble rester fidèle à la philosophie du studio : un monde dark fantasy à l’histoire chuchotée, où les joueurs ne sont pas seuls dans un monde hostile où les combats deviennent vite rudes voire trop difficiles. Il existe plusieurs sources de stress que l’équipe From Software souhaite minimiser au maximum. L’un des producteurs du jeu, Yasuhiro Kitao, en a parlé lors d’une session de questions-réponses organisée autour d’Elden Ring lors du Taipei Game Show.

Enfin, Kitao a également parlé de la pression ressentie par les joueurs pendant le spectacle. La pression que les joueurs peuvent ressentir, surtout lorsqu’ils meurent. Dans Dark Souls, les âmes sont utilisées comme monnaie (notamment pour monter de niveau). Le joueur les restaure lorsqu’il bat des ennemis, mais les perd là où il est mort, donc s’il ne veut pas les perdre, il doit revenir en arrière et les retrouver. Un système similaire dans Elden Ring, sauf que les âmes sont appelées runes. Cependant, le monde d’Elden Ring est beaucoup plus grand que ses prédécesseurs. Donc retourner chercher ses runes peut être une source de stress. Pour le réduire au maximum, Yasuhiro Kitao a expliqué que certaines zones ont été identifiées comme difficiles par les développeurs : de nombreux ennemis, de terribles créatures… Les joueurs risquent souvent la mort et doivent essayer plusieurs fois avant de réussir. Par conséquent, dans ces zones, il sera possible de ressusciter à côté de son cadavre. Une fonctionnalité qui permet d’économiser des kilomètres de tracas avant de restaurer les runes.

« Un monde ouvert qui peut provoquer le chaos »

Outre cette fonctionnalité étroitement liée à la difficulté des combats, Kitao Yasuhiro a également mentionné deux choses en particulier, qui devraient selon lui réduire la pression sur les joueurs. Et ils parlent tous de mondes ouverts ! Au début, a-t-il expliqué, la difficulté de développer Elden Ring était principalement due à la création d’espaces ouverts : la nécessité de trouver un équilibre entre le vide du monde et la densité de monstres dans ces espaces. Une carte vide peut conduire à l’ennui, tandis que trop de monstres peuvent conduire au stress. Deuxièmement, Kitao a déclaré qu’un monde ouvert peut créer de la liberté, mais aussi du chaos… ajoutant ainsi un cheval très agile au jeu.

Enfin, on peut terminer cet article avec une des nouveautés du jeu qui vous donnera un coup de pouce au combat : c’est l’esprit, qui, en plus d’infliger des dégâts, attire l’attention des ennemis et des boss. Néanmoins, Kitao assure qu’ils ne dominent pas, et dans la plupart des cas, il faut se débrouiller sans eux. Puis, comme à son habitude, From Software a également intégré un système de messagerie pour Elden Ring : si un joueur est connecté à internet, il peut lire les notes laissées par les autres joueurs. Une façon de se sentir moins seul dans ce monde inhospitalier.

Pour rappel, Elden Ring devrait sortir sur PC, Xbox One, Xbox Series, PlayStation 4 et PlayStation 5 le 25 février. Dans la même vidéo, on apprend que le développement du jeu est terminé et que l’équipe se concentre sur la date de sortie du patch.

Partager ce post
Articles Similaires
0
0

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Thanks for submitting your comment!