Everquest Next : quelques informations

On sait qu’un portage PS4 n’est pas d’actualité pour l’instant, et qu’il sera possible de (presque) tout casser.

Lors de l’annonce d’Everquest Next sur PC, on n’a pu s’empêcher de penser instantanément au développement d’une version PS4, étant donné que Sony Online Entertainment va déjà porter DC Univers Online et PlanetSide 2 sur la prochaine console de Sony. Sauf que le producteur David Georgeson a refroidi les ardeurs des consoleux en déclarant à Eurogamer que le portage n’est pas la priorité de l’équipe de développement :

« Nous sommes très sérieux sur le fait que c’est un lancement orienté PC. Il serait idiot de ne pas explorer les autres options dans un tel business, mais nous sommes très sérieux quand il s’agit de développer pour PC. [Sony Online Entertainment] en sait beaucoup sur la PlayStation 4 – il suffit de regarder DC Universe Online et PlanetSide 2 -, donc nous avons beaucoup de personnes qui deviennent très calées sur la console. Nous ne sommes pas contre l’idée, mais nous n’empruntons pas ce chemin actuellement. »

Georgeson est également revenu sur Forgelight (le moteur de destruction) et Landmark (l’outil de création). Ces deux technologies rendront l’univers hautement personnalisable, et le producteur a confirmé que les mondes seront profondément différents d’un serveur à l’autre. Il sera d’ailleurs possible de changer de serveur plus facilement que ce qu’il se fait actuellement, ce qui laisse craindre des débordements de la part de certains. Un énergumène qui débarque et qui ruine tous les décors ? Impossible selon Georgeson qui promet un contrôle là-dessus. Et puis les décors se rétabliront peu à peu avec le temps, donc même en cas de clic malencontreux qui arracherait un continent, ça ne sera que temporaire.

Pour terminer, David Georgeson annonce que les temps de chargement seront courts malgré la taille de l’environnement.