Facebook recrute un ancien conseiller d’Obama pour lutter contre le racisme : Roy Austin

Facebook a décidé d’embaucher Roy L. Austin Junior en tant que vice-président des droits civiques sur la plateforme Facebook et en tant qu’avocat général adjoint à Washington. Il va entrer en fonction le 19 janvier accompagné d’une petite équipe avec pour mission de rendre des comptes à l’avocate générale de Facebook, Jennifer Newtead.

Roy L. Austin Junior est un avocat qui a officié sous l’administation Obama au ministère de la Justice et ensuite à la Maison Blanche. La création de son poste était présente dans les recommandations issues d’un audit interne demandé par Facebook lui-même. Cet avocat est spécialisé en droit pénal ainsi que dans la défense des droits civiques.

« La technologie joue un rôle dans presque tous les aspects de notre vie, et il est important qu’elle soit utilisée pour surmonter la discrimination et la haine historiques auxquelles tant de groupes sous-représentés ont été confrontés, plutôt que pour l’exacerber »

Austin dans un communiqué

La menace d’un Boycott de la part des publicitaires

En effet, en juillet 2020, c’est un consensus d’annonceurs qui ont tout simplement boycott Facebook qui n’avaient pas réussi à réguler les propos racistes des utilisateurs de la plateforme mais aussi au sujet de fake news à propos de Donald Trump, des appels à la violence suite à la manifestation de Minneapolis après la mort de George Floyd.

Ce mouvement initié par des associations des droits civiques étaient ainsi devenus viral sous le hashtag #StopHateForProfit. Une situation qui a permis donc de faire évoluer le web dans le bon sens avec un effort fait par les employés de Facebook à ce moment-là.

Mais on constate aussi les problèmes omniprésents sur la plateforme de réseaux sociales et les efforts à faire à ce niveau. En effet, les minorités y sont bien souvent sous-représentées. En effet, lorsque l’on regarde l’entreprise Facebook, on constate que seuls 3.7% des employés américains et 3% des cadres supérieurs sont de la communauté Afro-américaine selon une analyse effectuée par USA Today en 2018.

Il semble donc finalement que Facebook souhaite améliorer à la fois sa communication mais aussi sa plateforme. Finalement quand de l’argent est en jeu, on constate que les mentalités sont prêtes à évoluer.

Source : Facebook