Fergal Gara parle de la PS Vita

Selon le responsable de SCEE au Royaume-Uni, c’est le grand soutien des fans de PS Vita qui pousse le constructeur à ne pas abandonner la console.

Fergal Gara, monsieur PlayStation au Royaume-Uni de son état, s’est fait interroger par CVG à l’occasion de l’Eurogamer Expo, pour parler PS4 bien sûr, mais aussi PS Vita.

Fergal Gara estime que la baisse de prix de la PS Vita, les différents Mega Pack ou encore le PlayStation Plus permettent de résoudre en partie les difficultés de la machine. Il entrevoit aussi le Remote Play avec la PS4 comme un possible bouleversement dans la vie de la portable, une portable qui va devenir capable de streamer un jeu comme Watch_Dogs, pour reprendre son exemple. L’annonce du Remote Play à la gamescom serait même responsable d’une récente remontée des ventes de PS Vita au Royaume-Uni, selon lui.

Plus étonnant, Fergal Gara estime que la PS Vita réalise actuellement les chiffres escomptés par Sony et que la console se vend comme souhaité sur le marché britannique. Il faut dire le constructeur n’affichait plus guère d’ambition durant son dernier bilan fiscal, en prevoyant de livrer 5 millions de consoles portables (PSP et PS Vita) en 12 mois.

Fergal Gara laisse aussi entendre que la PS Vita 2000 et la PS Vita TV ont des chances de sortir un jour en Occident, mais pour l’heure Sony veut voir comment le Japon réagit. La petite confirmation de cet entretien est que le modèle 3G de PS Vita est bel est bien en train de mourir en silence. Fergal Gara confirme que le Royaume-Uni ne cherche plus à stocker ce modèle, avouant que la 3G s’est avérée être la fonction la moins convaincante. En sachant que la PS Vita 2000 ne sortira qu’en Wi-Fi, il n’est clairement plus question pour Sony de parler de 3G pour vanter les mérites de la PS Vita.

On retient également cet échange qui semble empreint d’une certaine franchise.

CVG : « Même si les ventes de PS Vita ne sont pas fantastiques, nous avons remarqué sur CVG que beaucoup de possesseurs de la console ne jurent que par elle. A quel point ce feedback positif est-il important pour Sony ? »

Gara : « Oh oui, je veux dire, si ce n’était pas le cas, je pense qu’on aurait une bonne raison de perdre confiance dans l’appareil et de l’annuler. On est très loin de cette décision actuellement. »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *