Fez : Microsoft donne sa version

Microsoft s’explique dans l’affaire dite du patch moisi de Fez et renvoie la balle à Polytron.

Petit rappel des faits : Fez est cool, mais Fez bugge. Alors Polytron, le studio derrière Fez, a diffusé un patch pour que Fez tourne mieux. Sauf que, pas de chance, moins de 1% des joueurs qui téléchargent ce patch rencontrent de gros soucis du genre sauvegarde corrompue. Le patch a donc été enlevé fissa pour éviter tout désagrément, et Polytron s’est remis au travail pour mettre au point un patch de patch. Sauf que pour mettre en ligne ce patch de patch sur le Xbox Live, Microsoft redemande « plusieurs dizaines de milliers de dollars » (selon Polytron), ce qui n’est pas dans les moyens du studio. Polytron a donc décidé de remettre en ligne le patch corrompu en s’excusant d’avance auprès des moins de 1% des joueurs qui vont en baver à cause de la mise à jour. Et Microsoft dans tout ça ? Et bien Microsoft pense que ce n’est pas son problème :

« Polytron et son investisseur Trapdoor ont pris la décision de ne pas travailler sur une mise à jour supplémentaire pour Fez. Microsoft Studios a décidé de soutenir cette décision en se basant sur la croyance que Polytron/Trapdoor sont dans la meilleure position pour déterminer quel est le degré de qualité acceptable pour leur jeu. Bien que nous ne dévoilions pas le prix des mises à jour, nous avons offert à Polytron de travailler avec eux pour faire en sorte que ça ne soit pas un élément qui les bloquerait. »

On comprend que Microsoft fasse payer les mises à jour (sûrement pour éviter les débordements et les mises à jour intempestives), mais tant de mauvaise volonté, ça montre l’importance qu’ils accordent aux quelques centaines de joueurs qui vont perdre leurs données (et 10€). D’un autre côté, Polytron n’a vraiment pas été doué sur ce coup-là, on comprend donc la réaction de Microsoft. D’autant plus que Polytron souffre d’un certain déficit d’image depuis que Phil Fish a déversé sa haine sur l’industrie vidéoludique japonaise…

[Source : Games Industry]

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *