FIFA 13 : on l'a vu

Sans grande surprise, il y aura un FIFA 13. Il y a quelques semaines, EA organisait une première présentation du jeu dans le plus grand secret. L’occasion pour nous de glaner les premières informations à  son sujet.

C’est au cours d’une conférence plus longue qu’un match avec prolongations qu’EA Sports a dévoilé quelques unes des nouveautés de l’édition 2013 de son jeu de foot. À en croire la phrase clé lâchée d’entrée de jeu, l’objectif affiché des développeurs avec cette version est de « capturer l’imprévisibilité du football du monde réel. » Rien que ça. En attendant de pouvoir juger FIFA 13 manette en main, voyons ce que l’équipe d’EA Canada réserve, sur le papier, aux amoureux du ballon rond. Le premier élément sur lequel les membres du studio se sont attardés est le moteur « Player Impact, » c’est à dire tout ce qui concerne les contacts physiques entre les joueurs, comme le système de « Push and Pull (Pousser et Tirer en Français) » par exemple. Dans FIFA 13, des ajustements ont été appliqués à la force et à l’équilibre des joueurs, ainsi qu’à l’équilibre entre l’attaque et la défense. Les développeurs souhaitent ainsi donner la possibilité aux défenseurs d’utiliser leur corps pour regagner la possession du ballon. Un défenseur plus grand et plus fort que l’attaquant pourra donc faire jouer sa force de manière plus adaptée pour récupérer le ballon ou pousser l’adversaire à faire une frappe en déséquilibre, une mauvaise touche de balle, ou encore prendre une mauvaise décision.

Push moi pas

La modification du « push and pull » permet également, à deux joueurs de lutter alors qu’aucun d’entre eux n’a le ballon. Histoire d’accompagner ces changements, l’intelligence artificielle de l’arbitre a été retravaillée afin de permettre aux joueurs d’aller plus loin avec le push and pull sans provoquer de faute. Dans cette nouvelle version de FIFA, les joueurs disposeront donc d’un nombre accru de techniques pour faire perdre le ballon à l’adversaire. Et que les joueurs encore traumatisés par la fameuse vidéo du bisou (http://www.youtube.com/watch?v=WT-pNYPYE4g) se rassurent. EA promet un système de collision amélioré ainsi que de nouvelles animations lorsque les joueurs se relèvent qui garantissent qu’une telle scène ne se reproduira plus. Un autre élément à avoir été revu est ce que les développeurs appellent le « first touch control, » autrement dit la maîtrise du ballon lors de sa réception. Dans FIFA 12, même les mauvais joueurs faisaient d’excellents contrôles. Selon les développeurs, l’attitude de la balle est à présent moins prévisible et le jeu offre davantage de variété et plus de réalisme dans la manière qu’ont les joueurs de contrôler des passes difficiles. Dans FIFA 13, de nombreux facteurs contribueront au succès ou à l’échec d’un contrôle : la pression défensive, la trajectoire du ballon, les compétences du joueur, leur position sur le terrain, etc… Un des effets de cette incertitude quant à la maîtrise du ballon à sa réception par l’attaquant est l’augmentation du nombre de ballons perdus. Elle permet également aux meilleurs joueurs de réussir des techniques plus compliquées et de sortir du lot.

Smart player

Le point suivant sur lequel les développeurs se sont attardés concerne l’amélioration de « l’intelligence en attaque. » D’après ces derniers, il s’agit là d’une des priorités majeures de l’équipe car elle a été demandée par les fans de FIFA les plus passionnés. EA Canada parle d’un nouveau code lié au positionnement des joueurs qui améliore la manière qu’ont ces derniers d’analyser l’espace et choisir de se mettre à courir ou encore d’arriver à un point donné. Les joueurs dirigés par l’IA auront désormais la capacité de jouer plus intelligemment afin de créer des opportunités d’attaque et de casser la défense. Pour rendre cette amélioration véritablement percutante, de nouvelles animations en rapport à ces situations inédites ont été ajoutées. Un attaquant qui ne veut pas être hors-jeu par exemple, aura une nouvelle façon de se replacer. Il pourra également courir en courbe afin de créer des occasions et d’être dans une position qui garantit une efficacité optimale. L’équipe de développement a également souhaité améliorer la fluidité des matches en permettant aux joueurs contrôlés par l’ordinateur de « penser deux coups en avance. » Cela signifie par exemple qu’un joueur peut décider d’aller aider un coéquipier qui risque d’avoir le ballon avant que ce dernier ne le reçoive. Tout cela a pour effet de créer de nouvelles options, opportunités, et de variété en attaque.

Dribble Trouble

Le dribble n’a pas été oublié et bénéficie lui aussi de son lot d’améliorations. Pour  FIFA 13, EA parle d’un toucher de balle plus précis avec une mobilité directionnelle à 360°. Pour faire simple, cela signifie que le joueur ayant le ballon aux pieds peut choisir librement l’angle auquel il souhaite faire face. Il peut ainsi bouger dans n’importe quelle direction tout en en regardant une autre. Et comme dans  FIFA 13, chacun fait ce qui lui plait, ce « complete dribbling » offre d’avantage de liberté et de créativité en attaque. Selon les représentants de l’équipe de développement présent lors de la conférence, ce nouveau système de dribble permet au joueur ayant le ballon de mieux s’orienter pour faire face à un défenseur lors d’un un contre un. Son efficacité pour protéger le ballon, maintenir sa position, et repousser les défenseurs s’en trouve également accrue. Les amateurs de coups francs seront quant à eux ravis d’apprendre que ces derniers ont également été revus et corrigés. En attaque, jusqu’à trois tireurs potentiels pourront être placés sur la balle. Cela permet de faire des feintes, avoir d’avantages d’options de passe, mais aussi de tenter des tirs plus risqués. En défense, il sera possible d’ajouter ou retirer des joueurs du mur, de faire discrètement avancer ce dernier (avec les risques que cela implique vis à vis de l’arbitre), ou d’envoyer un défenseur en avant. Ces changements ouvrent la voix à des coups plus élaborés et stratégiques, et donc plus spectaculaires. De cette manière, les développeurs souhaitaient une fois encore proposer plus de variété (il n’est plus simplement question de tirer au dessus du mur), mais aussi faire la part belle au beau jeu.

Paroles paroles paroles

Tous ces éléments sont des points précis sur lesquels EA a souhaité s’attarder. D’une manière plus générale, les représentants de l’éditeur ont évoqué un souhait d’« humanisation » de l’intelligence artificielle de FIFA 13. Et cela concerne aussi bien les joueurs que l’arbitre (qui devrait changer sa manière de siffler les fautes et d’attribuer les cartons). Les utilisateurs en position défensive devraient également bénéficier d’une plus grande mobilité latérale. La version 2013 de la simulation de football disposera également de nouveaux types de passes (par dessus la jambe tendue d’un défenseur par exemple) et de nouvelles animations (pour les tirs en déséquilibre, les tirs à 180°, ou encore les célébrations). Bien entendu, il ne s’agit pour l’instant que de paroles et promesses de développeurs. Les quelques exemples vidéo réalisés à l’aide d’une version en cours de développement qui ont été diffusés à l’assemblée laissaient cependant présager du meilleur. Reste maintenant à voir si toutes ces nouveautés et autres retouches se ressentent bien une fois le jeu sorti. Verdict attendu pour l’automne prochain.

Le 16/05/2012 à 14:25:02 – Par Romain Mahut