Final Fantasy XIV : des détails sur PS4

A peine Final Fantasy XIV lancé dans le monde entier sur PC et PlayStation 3, le producteur Naoki Yoshida rempile pour évoquer avec Sony les premiers détails sur la future mouture PlayStation 4.

DualShockers est sur le coup pour nous faire un résumé de cet entretien. Yoshida commence par promettre que la puissance de la PS4 sera pleinement exploitée, ce qui se traduira par une nette augmentation du nombre de personnages affichés en simultané (jusqu’à 200) par rapport à la PS3, sachant qu’ils seront aussi plus détaillés. Yoshida nous apprend aussi que le pavé tactile de la manette pourra servir de pointeur pour cliquer et donc offrir une option ergonomique supplémentaire.

Autre confirmation, la compatibilité totale avec la PS Vita pour le Remote Play. Pour Yoshida, il serait intéressant d’utiliser la portable pour jouer de façon détendue (récolte, pêche, artisanat ou quête solo) avant de passer sur grand écran pour s’aventurer en groupe dans un donjon difficile. Par ailleurs, une application est également prévue pour la PS Vita afin d’accéder à la base de donnée et aux fonctions du site communautaire Lodestone.

Yoshida confirme aussi qu’il sera possible d’uploader des vidéos avec le bouton Share, en dépit des lois japonaises parfois taquines avec l’utilisation du travail des comédiens de doublage. Le contenu du jeu sera en tout cas strictement identique, puisque le but est de Final Fantasy XIV est d’être pleinement cross-plateforme entre le PC, la PS4 et la PS3. Les serveurs étant communs, ceux qui jouent aujourd’hui sur PS3 pourront transiter sur PS4 sans avoir à transférer leur personnage. Enfin, interrogé sur l’aspect de la PS4 qu’il a le plus apprécié, Naoki Yoshida opte en premir pour la quantité de mémoire disponible, pour des raisons évidentes de liberté technique et créative.

Le pari risqué de Square Enix est pour le moment réussi puisque le (re)démarrage du titre a rencontré un succès suffisamment important pour rendre le jeu longtemps inaccessible, à tel point que Square Enix a été contraint de le retirer de la vente, y compris en téléchargement. La situation est en train de s’arranger depuis la longue maintenance de mercredi et le jeu peut désormais tolérer un pic de 325 000 joueurs en simultané. La période d’essai gratuite a été rallongée en conséquence de ce faux démarrage.

Media Create nous apprend aussi que les 184 000 ventes du lancement japonais sur PS3 représentent 89% du stock mis à disposition, validant encore plus le fait qu’il s’agit d’une belle résurrection.