Final Fantasy XIV : le grand jour

Les plaines, forêts et donjons d’Eorzea sont désormais ouverts à tous.

Ce 27 août est une date on ne peut plus importante pour Square Enix, dont la décision de reprendre à zéro le décevant Final Fantasy XIV lancé en 2010 a pesé lourd sur les finances du groupe. De l’aveu de Yôichi Wada lorsqu’il était encore en place, ce chantier avait eu des répercussions négatives sur l’ensemble de la compagnie et avait ainsi provoqué l’annulation de plusieurs projets. Redresser Final Fantasy XIV était aussi pour Square Enix un devoir, Wada estimant que le jeu avait heurté sévèrement l’image de la marque Final Fantasy.

Relancé par Naoki Yoshida et son équipe après deux ans et sept mois de travail, le nouveau MMORPG phare du groupe est désormais disponible officiellement sur PC et PlayStation 3 avant de rejoindre la PlayStation 4 en 2014. Comme le montre le site communautaire The Lodestone, le jeu a fait l’objet de sévères problèmes de congestion dès l’ouverture de son accès anticipé le weekend dernier.

Maintenant, Final Fantasy XIV : A Realm Reborn est là et Square Enix compte sur lui pour devenir aussi profitable et pérenne que Final Fantasy XI. Final Fantasy XIV reste d’ailleurs fidèle à l’abonnement mensuel, alors que l’environnement économique du genre a été radicalement bouleversé par l’influence des free-to-play.

« Notre objectif est de continuer à fournir ce service pendant au moins dix ans et si possible encore plus, évidemment. Cela se fera avec tout un tas de mises à jour et de grosses extensions, sans jamais oublier que c’est le dévouement de nos fans qui nous a amenés si loin. De plus, nous ne comptons pas nous reposer sur les idées préconçues qui entourent l’identité d’un MMORPG. Au lieu de ça, nous allons nous efforcer d’innover en vous proposant un jeu qui mérite vraiment le titre Final Fantasy », écrit Naoki Yoshida. 

Voici un trailer de lancement narratif.