Test de Flip Wars sur Nintendo Switch

Note des lecteurs0 Note
0
4.8

Anciennement connu sous le nom de Project Mekuru, Flip Wars débarque en occident quelques mois après sa sortie japonaise. Petit party game low cost qui s’offre des airs de Bomberman ? Voyons ce qu’il a dans le ventre.

SplatoonMan

Les parties se déroulent avec une vue d’ensemble de l’aire de jeu composée principalement de cases blanches « neutres » auxquelles peuvent venir s’ajouter des obstacles et mécanismes selon les maps. Chaque joueur (local, online, et IA) incarne un personnage en armure que l’on croirait tout droit issue de Metroid Federation Force (douloureux souvenirs, n’est-ce pas ?). Malgré la ressemblance avec un certain Bomberman, le but ne sera pas ici de réduire vos adversaires en cendre, mais, un peu à la façon d’un Splatoon, d’envahir un maximum de surface de jeu en sautant, ce qui aura pour effet de retourner les cases adjacentes et de leur donner votre couleur.
Toujours comme dans Splatoon, votre personnage se déplace bien plus rapidement lorsqu’il évolue sur son propre territoire lui permettant notamment d’atteindre les power ups aléatoires plus rapidement. Ces powers ups s’accumulent au gré de la partie, vous octroyant plus de vitesse, améliorant la portée de vos attaques pour retourner plus de cases ou bien encore les retournant en diagonales pour surprendre vos adversaires.
Car s’ il est indispensable de retourner les cases afin d’élargir son territoire, retourner une case sur laquelle se situe un ennemi aura pour effet de l’éjecter de l’air de jeu, lui faisant perdre un temps précieux, mais aussi et surtout l’ensemble des power up accumulés jusqu’ici.

C’est donc sur ce mélange assez peu subtil de Splatoon et Bomberman que se base un jeu qui malheureusement peine à arriver à la cheville de ses inspirations, et pour cause…

Empty Wars

Le jeu est désespérément vide. Contrairement à un bon vieux Bomberman, point de mode histoire, de boss ou même de missions spéciales. Vous n’avez aucun objectif, rien à débloquer, aucun personnage ou tenues secondaires à déverrouiller !

Bien que les maps soient de différentes tailles et proposant une ou deux fois des mécanismes « sympathiques » comme un canon laser qui colorie trois rangés d’un seul coup à chaque fois que vous l’activez, forcé de constaté que ce n’est pas folichon et surtout, graphiquement fade !
Flip Wars essaye de se vendre comme une alternative « petit budget » à Bomberman/Splatoon mais à moins de trouver trois amis pour jouer en local, l’ennui s’installera en moins d’une heure ! La faute incombant à un online d’une tristesse sans nom bien souvent déserté !
Le comble du comble : des fonctions basiques signalées dans le menu comme « à venir prochainement » ! Venant d’un jeu sorti au Japon il y a déjà plusieurs mois, il est intolérable que Flip Wars n’arrive pas chez nous avec l’intégralité de ses fonctionnalités ! Malgré la présence de trois modes de jeu distinct (mais similaires dans le fond), impossible de jouer en équipe ! On est contraint au « free for all » !

Même si le titre reste sympathique en multi local et surtout, qu’il n’est pas bien cher, difficile de vous le recommander, surtout avec Splatoon 2 dans les bacs ! Dommage.

Le strict minimum. Seulement quatre personnages, des aires de jeu fades et... rien d'autre en fait. Vous le sortirez une fois ou deux pour rigoler en soirée... voila. Rien d'incroyable mais on appréciera la possibilité de jouer à deux avec une seule paire de Joy-Con. Le tout reste assez lent.
Graphisme
5.5
Gameplay
6
Durée de vie
3.5
Bande Son
4.1
Note des lecteurs0 Note
0
Pas cher... même si vous trouverez mieux sur le Eshop au même prix.
Online mort-né
Pas de Story mode
Peu de modes de jeu
Rapidement lassant
4.8