Google Tango : une danse entrainante, mais inquiétante

Google a dévoilé un nouveau prototype de téléphone avec des capacités de reconnaissance de l’environnement inédites, mais qui posent de nouvelles interrogations sur le respect de la vie privée des consommateurs.

Les outils que Google met gracieusement à disposition du public sont très utiles dans la vie de tous les jours, mais la contrepartie de ces services gratuits est la surveillance ininterrompue de nos moindres faits et gestes, que ce soit à des fins commerciales ou d’espionnage comme l’a révélé l’affaire Snowden. Quand Google présente son nouveau prototype de téléphone baptisé Project Tango, nous sommes donc de nouveau déchirés entre le potentiel de cette nouvelle technologie et les utilisations fallacieuses qui pourraient en découler.

L’équipe Advanced Technology and Projects de Google a mis au point le Project Tango, un téléphone portable bardé de capteurs qui permettent d’accéder à des fonctionnalités de réalité augmentée traditionnelles, mais également de scanner l’environnement en trois dimensions et d’en générer une carte. Un outil qui promet des applications variées (description audio de l’environnement pour les aveugles, prise de mesures, sans oublier les applications dans le domaine du jeu vidéo), mais qui permettrait aussi potentiellement à Google de récolter bons nombres d’informations sur les environnements intérieurs que l’on fréquente (le même genre d’interrogation que peut soulever un accessoire comme Kinect, par exemple). Imaginez cela couplé à Google Maps… Google commencera en tout cas à distribuer des kits de développements le 14 mars.

A signaler que c’est Johnny Lee qui nous fait la présentation, un bidouilleur qui s’était fait un nom grâce à une démonstration de headtracking qui avait fait sensation il y a plus de 6 ans.

Le 21/02/2014 à 16:32:15 – Par Jean-Baptiste Pochet @moustachaman

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *